Partagez | 
 

 Just Follow {Lee Mila}

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Just Follow {Lee Mila}   Jeu 1 Aoû - 14:10

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


Je marchais sans grand but dans les rues mal fréquentées de Dong-gu. Mon skate à la main, je parcourais les ruelles, le regard fixer sur le sol humide et sale.
Je reconnaissais ce coin du quartier, j'arrivais bientôt au skate-parc. C'est dingue. Même sans le vouloir, mes pas me traînaient forcément à cet endroit.
Un fin sourire se dessina sur mon visage tandis que je continuais d'avancer en direction de mon lieu de prédilection.
Aussitôt arrivé, je sautais à pieds joints sur mon engin à roulette et m'élançais sur les pistes. Je prenais de plus en plus de vitesse tout en me dirigeant prêt des basses barrières. Une figure, un saut, et me voilà entrain de rouler dessus.
J'aimais tellement être sur mon skate. Je me sentais libre, comme si rien ne pouvait m'atteindre. J'avais appris seul toutes les figures que je connaissais au prix de nombreuses chutes, mais je n'étais pas peu fière du résultat.
Alors que je continuais à rouler comme si de rien était, j'aperçus un attroupement de racailles. Intrigué, je décidais de me mêler de ce qui ne me regardais pas allait voir ce qu'il se tramait.
Le groupe d'une petite dizaine de garçons était concentré autour d'une jeune femme. Sa beauté était renversante. Ses longs cheveux roux-châtains tombaient le long de son visage arrondie et dénué du moindre défaut. Son maquillage était sombre, ce qui faisait ressortir sa peau pâle ainsi que ses lèvres camouflées de rose.
Elle paraissait n'en avoir rien à faire des piètres racailles qui l'entouraient, au contraire, ils semblaient l'agacer. Cependant, les jeunes ne paraissaient pas remarquer ce détail, puisqu'ils se rapprochaient tels des rapaces de l'innocente.
Pris d'une soudaine adrénaline, j'interpellais ces malotrus. Et voilà, les ennuies pouvaient commencer. Tous se retournèrent vers moi, arquant un sourcil.
Celui qui devait être le leader s'avança dans ma direction et m'empoigna par le col.

Il a un problème le gamin ?

Timidement, je secouais la tête négativement. Finalement, j'aurai peut-être dû rester à ma place … Voilà comment je m'attirais bon nombre d'ennuis dans cette fichue cité.

V.. Vous … Elle …

Je ne trouvais plus mes mots. De toute façon, quoi que je dise, le coup allait partir. D'ailleurs, le rire narquois que venait de pousser mon vis à vis n'engageait rien de bon.
Toujours en tenant le col de mon t-shirt, il se tourna vers sa bande, l'air triomphant. Ce genre de mec m’écœurait, mais il n'y avait que ça ici … Comme si afficher sa nouvelle proie devant sa meute était un signe de victoire ! Ce n'était pas un quartier, mais un zoo … Mais bref, j'avais tout de même honte de ma position de victime.

Voyez vous ça, nous avons un nouveau justicier devant nous !
N... Non, je …
On t'a pas demandé ton avis !

J'eus à peine le temps d'entre-voir sa mine fermée que son poing s'abattit au creux de mon estomac. Je me pliais sous le coup alors qu'il me lâchait, me tordant sous la douleur comme un ver.
Bien entendu, j'avais lâché mon skate en recevant cette magnifique sanction, et ce dernier s'était retrouvé aux pieds de mon agresseur.
Il le prit alors et l'observa sous tous les angles avant qu'un sourire ne se dessine sur son visage déformé par les nombreux piercings qu'il portait.

Mmh … Pas mal, j'le garde !

S'il croyait que ça allait se passer comme ça, il en était hors de question ! Je m' agrippais faiblement à sa cheville, le regard ampli de haine. Il ne me prendrait pas le seul objet de valeur que je possédais.
Le yankee s'accroupit face à moi, un air intrigué ayant prit possession de son visage. Il reposa calmement le skate à terre et attrapa mes cheveux blonds d'une poigne de fer, ce qui m'arracha une grimace.

T'as pas compris ? Ici, c'est moi qui gouverne, alors si j'ai dis que je prendrais ton skate … Je vais le prendre !

Il relâcha ma tignasse avec violence, de façon à ce que je me retrouve projeté contre le sol de goudron. Mine de rien, il se releva et fit mine de partir. Je détournais alors mon attention de se vil personnage pour tenter d'atteindre ma planche, mais soudain, je me reçus un coup de talon sur l'arcade droite. Je ne pus retenir un cri de douleur alors que mon adversaire riait de son attaque, rapidement suivit par toute sa bande. Plusieurs coups se firent sentir, au visage ou contre mon estomac. La douleur était intenable, elle me faisait gémir de mal être, mais cela importait bien peu au gang qui m'agressait.
Voilà ce qu'il en coûtait ici de vouloir de se mêler de ce qui ne nous regarde pas …  
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 11:40

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


Je roulais à toute allure en direction Dong-gu. Dans ce quartier mal famé, un client m'attendait. Je devais lui faire la livraison de plusieurs grammes de drogue. Nous avions rendez-vous au skate-parc à 9h pile. Je garais mon Audi noir un peu en retrait du lieu de rendez-vous et m'y rendit, une mallette noir en main. L'endroit était vide à cette heure ci, personne ne risquait de venir ni de perturber notre échange. Je vérifiais si je n'avais pas oublier mon pistolet qui était glissé dans la poche arrière de mon slim, à l’abri des regards indiscret. Quand j'allais à la rencontre d'un client ou tout simplement dans des quartiers à risques, je prenais toujours cette arme sur moi car elle était très discrète et pouvait bien me sauver la vie. Tuer des gens n'était pas mon occupation favorite mais je savais y remédier en cas de problème. Et puis, ce n'est pas un abruti de toxicomane en moins qui allait manqué à la population ! Pour mon cas, je ne me droguais jamais. Certes, le trafic de drogue était mon gagne-pain, jamais je ne toucherai un gramme de cocaïne.

Au bout de quelques minutes, des bruit de pas se firent entendre. Un homme âgé d'une cinquantaine d'années et assez petit se dirigeait vers moi ; c'était mon client. D'un geste, je lui tendit la mallette. Il l'ouvrit et vérifia rapidement avant de me donner une enveloppe remplit de billets de banque. La vente de drogue me rapportait gros et je vivais dans le luxe grâce à ça. Il partit en vitesse sans dire un mot. Je suivis ses pas en direction de la sortie quand un groupe de jeunes racailles m'interpella derrière moi.

- Eh, poupée ?!

Je ne portais pas attention à ses attardés qui m'énervait plus que tout mais je fus vite pris au piège, encerclée par cette bande de voyous. Je me contentais de les regarder en soupirant, espérant qu'ils partent mais au contraire se rapprochait de plus en plus de moi. Cette fois, c'en était trop ! J'allais réagir quand quelqu'un les interpella. Ils se retournèrent me laissant le champ libre. Je pus apercevoir un jeune homme d'une assé grande taille. Il avait un visage très mignon et de beaux cheveux blond bouclés. Soudain, un de mes ravisseur le pris par le col et le frappa de toute ses force. La scène m'amusait et j'étais curieuse de voir comment il allait réagir. Mais il ne pouvait rien faire face à son ravisseur. Mon attention se porta alors sur son skate que le leader tenait dans ses mains. C'était celui du beau blond. Il voulut partir avec mais la victime s'accrocha faiblement à sa cheville, ce qui lui coûta de nouveaux coups et de nombreuses rigolades aux seins du groupe. Cette fois ça ne m'amusait plus du tout. Je fus prise par un sentiment de pitier envers ce jeune homme. Je sortis alors mon arme et la brandit vers lui. En le voyant, ses compagnons se mirent à crier et à partir en courant. Surpris, le leader se retourna vers moi et ne put réagir. Je lui tirais alors une balle dans l'épaule et une deuxième dans le torse qui fut mortelle. Il tomba à terre, sans vie. Si tôt, le sol fut recouvert par une flaque de sang. Je m'assis tranquillement sur le bord de la barrière qui délimitait l'espace du skate-parc, sortis un tissus de ma poche, et essuya mon arme tranquillement, comme si de rien n'était. Une fois que l'arme fut complètement nettoyée, je le rangeai dans ma poche et lança un dernier regard au garçon qui était toujours allongé par terre, choqué. Je l'observais quelques secondes avant de me diriger vers la sortie et commença à partir.
 
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 11:44

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Elle … Elle l'avait tué … De sang froid ….
Incapable du moindre mouvement tant le choc était grand, je restais scotché au sol, devant le cadavre de mon agresseur. Certes, elle m'avait rendu un grand service mais de façon si peu civilisée …
Le sang coulait de ses blessures, formant une immense flaque sur le sol. Cependant, lorsque celle-ci se rapprocha de moi, je me relevais et fis quelques pas en arrière, totalement traumatisé.
Mais la douleur me rattrapa et me fit perdre l'équilibre. C'est seulement maintenant que j’aperçus la magnifique jeune femme quitter cette présente scène de crime. Pris de panique, je tentais de me relever sans retomber, me tenant le ventre, plier en deux.
Je mis un pieds devant l'autre et suivais avec une lenteur extrême ma sauveuse. La douleur était intense, mais il fallait que je parvienne à sa hauteur.
Alors qu'elle s'apprêtait à entrer dans une Audi resplendissante, je l’interpellais, désespéré à l'idée de l'arrêter.

A … Attends !

Une grimace m'échappa. Je n'étais pas spécialement un habitué des coups, bien que j'y passe régulièrement. Je me tordais un peu plus tandis qu'elle se retournait vers moi.
Je devais certainement la gêner plus qu'autre chose, mais je tenais tout de même à m'exprimer.

M.. Merci … pour ton aide !

J'allais poursuivre ma phrase mais je fus rapidement interrompu par une quinte de toux. Il ne m'avait pas loupé. Son poing -ou son pied ? - avait dû heurter un point vital. Emporté par cette soudaine toux, je posais un genoux au sol et me couvrais la bouche par simple politesse.
Qu'est ce que je devais paraître faible à cet instant. Je n'avais même pas été capable de me défendre seul. Une aussi belle jeune fille qu'elle devait me trouver pitoyable, et c'est sans doute ce que j'étais.
Lorsque je fus enfin débarrassé de cette toux, je me relevais faiblement en me tenant les côtes.

Je peux faire quelque chose pour … -kof kof- .. Te remercier ?

J'étais sincère, pourtant, j'attendais juste que son rire éclate. En même temps, comment réagir autrement quand un idiot comme moi proposait ses services en guise de remerciement ? Cela devait faire peine à voir.
Avant de ne m'enfoncer un peu plus loin dans la honte, je secouais la tête négativement et repartais de là où j'étais venu à pas tout aussi lent. Au passage, je m'arrêtais pour reprendre mon skate tout en reprenant mon souffle.
Le cadavre de mon agresseur gisait toujours à terre. Il commençait à pâlir. Le sang avait cessé de couler de ses plaies. Une marre rouge était tout de même présente sous lui. L'odeur qu'elle dégageait était tout simplement insoutenable, ce qui m'arracha un haut le cœur. Je détournais rapidement le regard en portant ma main à la bouche de peur de recracher la totalité de … De rien en fait, mon estomac était vide, mais c'était une sorte de réflexe.
Comment pouvait-on tuer quelqu'un aussi facilement. Du peu que je savais, créer la vie n'était pas une mince affaire, alors que la retirer ne prenait qu'une poignée de secondes. Sortir l'arme, viser, appuyer sur la détente, et pouf ! Plus rien, le noir. Et une âme de moins sur cette Terre déjà trop chargée.
Je ne pouvais m'empêcher de penser à ce pauvre homme. Méritait-il vraiment son sort ? Avait-il une famille qui l'entendait ? Si oui, ils seraient certainement détruis d'apprendre la mort de leur fils/ frère ou tout simplement petit ami.
Cela faisait bizarre de se dire que l'homme à mes pieds était vraiment … mort. Ce n'était même plus un homme, juste un cadavre, une enveloppe charnelle sans vie …
Je ne sais combien de temps je restais là, planté comme un parfait idiot, à demi plier en deux, à regarder le cadavre de mon bourreau, perdu dans mes pensés existentielles …
 

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 11:46

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


IJ'allais rentrer dans ma voiture quand une voix m'interpella. Je me retournais et vis ce garçon dans un piteux état.

- M.. Merci … pour ton aide ! Dit-il faiblement. Je peux faire quelque chose pour te remercier ?

Il crachait beaucoup de sang et, je pense, allait bientôt mourir si il restait dans cet état là. Je m'appuyais contre la voiture, le regardant reprendre son soufle avant de retouner dans le skate-parc. Même si j'agissais tout le temps seule, sa proposition était tout de même asser intéressante, je dois l'avouer. Je me mis alors à réfléchir à quoi il pourrait me servir quand une idée me traversa l'esprit. Dans quelques jours, je devais vendre une mallette remplis d'armes à un client et souvent ce genre de situation pouvait rapidement dégénérer. Combien de fois des vendeurs se sont fait abattre par un sniper caché un peu plus loin lors de ce genre d'échange ?! En faisant du trafic d'armes, je risquais ma vie et je le savais.  Ce garçon pourrait faire l'échange à ma place et, moi, je l'attendrais tranquillement dans ma voiture, observant la situation. Comme ça, si la situation se mettait à dégénérer, je pourrai rapidement fuir et me mettre à l’abri.

Je le rejoignis à l'entrée du parc. Il était là, fixant le cadavre qui gisait au sol. Serait-ce la première fois qu'il voyait quelqu'un se faire tuer ? Avait-il de la peine pour cet homme dont il ne connaît rien ? Je soupirais... Pourquoi me poser tant de questions ? Après tout, j'en avais rien à faire que sa misérable vie soit gâcher ou du moins perturber parce qu'il a vu un crime ! Je l'interpellais :

- Tu veux te rendre utile au lieu de fixer ce machin ? Si tu restes la, tu vas vraiment finir par pourrir comme lui !

Sans plus tarder, je lui fis un signe de la main l'invitant à me suivre. Il monta dans la voiture, sur le siège du mort. Aussitôt, je lui tendis un mouchoir afin qu'il le porte sur ses plaies.

- Evite d'en mettre partout.


Je débrayais. Le moteur se mit à rugir et entraîna les roues. Je roulais à toute vitesse en direction de ma villa. J'habitais au sommet d'une colline, d’où je pouvais apercevoir toute la ville, dans une luxueuse maison avec une piscine et plusieurs mètres carré de terrain. De temps en temps, je jetais des coups d’œil à mon passager qui était pour le moins agité. J'entamais la montée jusqu'à chez moi quand je décidais d’entamer un peu la conversation, histoire d'en savoir un peu plus sur mon protégé.

- Alors mon beau, c'est quoi ton prénom ?
Code by AMIANTE


Dernière édition par Lee Mila le Ven 2 Aoû - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 11:47

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   



Elle avait raison. Je ne pouvais pas me permettre de rester là à regarder cet homme sans vie. De plus, si la police arrivait, j'allais prendre cher, et je n'avais pas spécialement envie de me retrouver derrière les barreaux pour une erreur que je n'avais pas commise.
Je me laissais embarquer dans sa voiture. Il était rare d'en voir des aussi luxueuses circuler dans ce quartier. Mais je n'étais pas au bout de mes surprises.
Au volant de sa magnifique Audi, elle me conduit aux travers d'un quartier qui semblait riche. Je n'avais jamais franchi cette limite. Je me contentais de rester au sein de Dong-gu et quelques fois Nam-gu, mais cela restait rare.
Sa villa -si c'était la sienne- était simplement gigantesque. Enfin, ce n'était pas temps la surface habitable qui m'impressionnait, après tout, je vivais dans un immeuble d'une dizaines d'étages où j'étais le seul habitant, c'est un peu comme si tout le lieu était à moi, mais ici, c'était … luxueux ! Cela contrastait vraiment avec mon vieux bâtiment tout effrité qui tombait en ruine. Enfin, je tirais des conclusion hâtivement, je ne voyais que la façade de sa maison !

Alors mon beau, c'est quoi ton prénom ?

Sa question et la façon qu'elle avait de la formuler m'étonnèrent. J'étais mal à l'aise. C'est vrai, après tout, c'était quoi, mon prénom ?
J'avais l'air fin, la bouche ouverte, prêt à répondre, mais incapable de sortir quelque chose …

Zelo … Je m'appelle Zelo …

Bien sur, c'était faux. Zelo, c'était les quatre lettres inscrites sur mon skate. Je m'étais renseigné, mais cela ne correspondait à rien, hormis au nom de le divinité Grecque de le rivalité.
Mais puisque c'était la seule chose qui me rattachais sans doute à ma vie d'avant, j'avais opté pour ce pseudonyme.
Perdu dans mes pensés, j'oubliais de lui retourner la question.
La douleur au creux de mon ventre ne passait pas. Elle me clouait sur place. J'aurai voulu changer de position pour essayer de la faire passer, mais je m'en sentais bien incapable.
De plus, à la vitesse à laquelle nous roulions, je doute que cela puisse m'aider à guérir.
Alors que mes pensés divaguaient, la voiture s'arrêta et la demoiselle sortie. Je fis de même, toujours en me tenant les côtes. Cela aurait été un miracle si je n'en avais aucune de brisée !
Je me déplaçais à une vitesse horriblement lente et aux trois quart plié sur moi même, ça devait faire peine à voir.
Je relevais faiblement la tête pour mieux observer la maison de mon hôte. Le luxe semblait être le mot d'ordre. Il y avait même une piscine !
J'avais le souffle coupé. Jamais je n'aurais cru pouvoir mettre les pieds dans ce genre d'endroit.
Alors que je détaillais l'endroit de mes yeux émerveillés, une seconde quinte de toux me prit. Je sentis du sang remonter dans ma gorge, prêt à être cracher. Afin d'éviter tout incident, je précipitais ma main contre ma bouche et tentais de me contenir.
Ma gorge me brûlais, c'était insupportable. A chaque soubresaut que m'infligeais la toux, la douleur dans mon ventre grandissait. Mes yeux s'humidifièrent, comme si des larmes s'apprêtaient à en couler.
Lorsque toute cette mascarade prit fin, je jetais un regard d'excuse à la jeune femme. Je vérifiais rapidement que le sang ne se soit pas glisser hors de mes doigts pour venir s’écraser sur le sol propre de la terrasse, mais ce n'était heureusement pas le cas.

Pardon …

Je baissais la tête et grimaçais. Rien qu'un simple mot avait réussi à m'irriter la gorge. J'aurais voulu disparaître, m'enterre mille pieds sous Terre et ne plus jamais en sortir tant j'éprouvais de la honte. Je faisais peine à voir …
Pourquoi avais-je accepter de monter avec elle, au fait ? Tout ce que cela m'apportait était de me prendre la honte devant une fille aussi belle que les idoles … Quel idiot !

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 11:50

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


- Pardon …

Son état de santé avait empiré. Il était plié en deux et sa main dégoulinait de sang.

- Mila...Je m'appelle Mila. Lui dis-je soudainement.

J'étais en train d'ouvrir la porte d'entrée quand mes trois chiens surgirent de derrière la maison. Ils me sautèrent dessus, excités et contents de me voir revenir. Je les caressaient chacun leur tour mais le moment de joie ne dura pas. Quand ils virent Zelo, ils se mirent à grogner et à montrer les dents. Et puis le sang qu'il perdait n'arrangeait pas l'affaire. Je leur ordonnais alors de se taire et de le laisser tranquille.

Je fis entrer mon protégé dans la maison et referma la porte derrière moi. Je lui fis une visite rapide de la villa et lui montra en dernier lieu sa nouvelle chambre qui était l'une de mes nombreuses chambres d'amis. Je constatais qu'il était vraiment sale en fait. Vraiment, il s'était trenné dans la boue ou quoi ? C'était pitoyable !

- Ta salle de bain est juste là. Lui dis-je en désignant la porte au fond de la chambre. Vas prendre une douche, pendant ce temps je vais t'apporter des vêtements propres et j'irai appeler le médecin qui viendra te soigner.

Sur ceux, je partis en direction du dressing. Je gardais toujours des vêtements pour homme, comme ça, au cas ou. Zelo était un garçon grand et fin. Je lui choisis un haut noir avec un col en v ainsi qu'un slim noir également. Je repartis lui déposer tout ça proprement plié sur son lit.

Un peux plus tard, mon nouveau colocataire me rejoignit dans le salon ou je l'attendais, le médecin à mes côtés.

- Déshabille toi ! Lui ordonnais-je, le médecin va t'examiner.

Il obéit et retira son haut. Son torse était parcouru de nombreux bleus et blessures externes. Le médecin les désinfecta soigneusement et vit qu'il crachait du sang. Il l'examina de plus près et décréta qu'il avait certainement une petite  hémorragie interne et qu'il fallait pratiquer une petite intervention chirurgicale.

- Il faudrait aller à l’hôpital madame …
- C'est hors de question. Vous l'oppererez ici.
- Ce n'est pas si simple. Il faudra lui faire un don de sang...
- Et bien faites le ! Donnez lui votre sang.
- Je ne peux pas. Il est de groupe sanguin B et moi je suis de groupe A .Il faudrait trouver quelqu'un de groupe B ou bien donneur universel, c'est à dire groupe O .

Je réfléchissais quelques instant. Moi, j'étais de groupe sanguin O, je pouvais très bien lui donner un peu de mon sang... Si je ne fesais rien il allait mourir et j'avais besoin de lui.

- Très bien, je suis de groupe sanguin O, je vais lui donner de mon sang.

Le médecin pratiqua alors l'intervention dans une autre chambre et me préleva un peu de sang pour le donner à Zelo. Je revins dans le salon, appliquant un coton sur ma plaie causée par l’aiguille. Peu de temps après, le médecin revint et me dit que tout c'était bien passé, qu'il se réveillerait dans très peu de temps. Je le remerciais puis partis m'allonger dans le canapé. Prise d'une soudaine fatigue, je m'endormis.
Code by AMIANTE


Dernière édition par Lee Mila le Ven 2 Aoû - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 19:16

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Mila...Je m'appelle Mila. Lui dis-je soudainement.

Son nom était tout aussi beau qu'elle.Mais je n'eus pas le temps de m'attarder sur ce détail puisque trois chiens de garde arrivèrent en quatrième vitesse.
Mila les caressa tendrement, mais bien vite, ils remarquèrent ma néfaste présence. Tout en grognant, ils dévoilèrent leurs crocs bien aiguisé, ce qui me glaça le peu de sang qu'il me restait.
D'une voix sévère, elle leur ordonna de me laisser tranquille et entra comme si de rien était dans sa demeure. Apeuré, je lui emboîtais le pas. Elle referma la porte derrière nous et me fit faire un rapide tour du propriétaire.
Sa maison était vraiment gigantesque ! Elle paraissait aussi très belle, mais je ne pus m'attarder sur les détails, bien trop agonisant.
La jeune femme me fit entrer dans une chambre spacieuse et ordonnée. Un lit de deux places trônait fière au milieu du mur en face de moi, bordé par deux tables de nuit en bois d'acajou. Les tons de la pièce tournaient autour du taupe et du jaune-miel. C'était vraiment joli. Même la douce moquette sous mes pieds était de couleur miel.

Ta salle de bain est juste là.Va prendre une douche, pendant ce temps je vais t'apporter des vêtements propres et j'irai appeler le médecin qui viendra te soigner.

Sa voix était sans appel, je n'avais pas le choix. Tout en me tenant le ventre, j'avais avec peine jusqu'à la porte qu'elle désignait. J'entrais alors dans une salle de bain tout a fait coquette. Tout ici était de blanc.
Au fond de la pièce reposait un grande baignoire ronde. Dans un recoin était installée une douche cachée des miroirs et lavabos. Un petit meuble était posé sous les lavabos. Il contenait tout le nécessaire de toilette.
Depuis mon réveil dans ce parc de foot, je n'étais jamais entré dans une salle de bain aussi bien équipée ! Celle de mon appartement ne contenait qu'une petite douche étroite ainsi qu'un miroir brisé et abîmé par le temps. De plus, l'eau ne marchait pas, j'étais forcé de me rendre aux douches communes, autant dire que ce n'était pas la joie.
Je retirais avec peine mes vêtements usés trouvés dans l'un des appartements vides de mon immeuble tout en faisant couler l'eau dans la baignoire. Le temps que celle ci se remplissent, j'observais mon corps meurtri dans le miroir à pied. Je faisais extrêmement peine à voir …
Mon torse était marqué de coups et d'hématomes en tout genre. Certains datait de précédents affrontements, tandis que d'autres n'étaient que le fruit de chute en skate, bien que la majorité soit apparue aujourd'hui.
Lorsque mon bain fut prêt, je me glissais lentement dedans. Dans l'eau chaude, je sentais mon corps se détendre peu à peu, et cela me faisait un bien fou. J'étais totalement relaxé.
Bien que mes plaies chauffaient et piquaient, j'avais l'impression que l'on enlevait un énorme poids de mes épaules.
Je ne sais combien de temps je restais là à me détendre, c'était si agréable …
Lorsque ma peau commença à se friper, je décidais d'attraper un gant et du savon afin de remédier à l'odeur désagréable qui s'installait sur ma peau.
Le gel douche incendiait mes plaies, mais le doux parfum qu'il dégageait en valait la peine.
Lorsque je me fus occupé de mes cheveux et rincé, je sortis difficilement de cette eau bouillante et me séchais.
La serviette autour de la taille, je pénétrais une fois de plus dans la chambre pour prendre les vêtements que Mila m'avait promis.
Non sans difficulté, j'enfilais le slim et le t-shirt noir qu'elle me prêtait. Cet ensemble était vraiment de très bon goût ! Je me regardais dans le miroir, impressionné de voir tant de classe émaner de moi … Propre et vêtu ainsi, j'avais presque l'impression d'être un adolescent normal, si l'on oubliait le fait que j'étais courbé par la douleur.
Trêve de plaisanterie, je me rendis au salon où la jeune femme discutait avec un homme d'une quarantaine d'année en blouse blanche, sans doute le médecin.

Déshabille toi ! Le médecin va t'examiner.

J'hôchais la tête et retirais mon t-shirt. J'avais honte de montrer toutes mes blessures, mais je n'avais pas vraiment le choix.
Le médecin m'examinait sous toutes les coutures. Depuis mon réveil, s'était le premier que je croisais. C'était étonnant … Je n'avais plus aucun souvenir, mais je savais plus ou moins ce qu'était un médecin, à quoi servait ce qu'il faisait. Il y avait des choses … comme des habitudes … Que je n'avais pas oublié.
L'homme annonça que je n'avais rien de grave à part une petite hémorragie qu'il fallait rapidement soigner …

Il faudrait aller à l’hôpital madame …
C'est hors de question. Vous l'opérerez ici.
Ce n'est pas si simple. Il faudra lui faire un don de sang...
Et bien faites le ! Donnez lui votre sang.
Je ne peux pas. Il est de groupe sanguin B et moi je suis de groupe A .Il faudrait trouver quelqu'un de groupe B ou bien donneur universel, c'est à dire groupe O .

J'hallucinais. Elle parlait avec tant d'aisance et de naturel … Mais en même temps, cela me faisait peur ! Me faire opérer … Si j'avais juste, cela signifiait m'ouvrir le ventre ?!
Pas que faire ça sur un lit, loin de tout bloc opératoire ne me réjouissait pas mais … presque !
De toute façon, je n'avais pas le choix. La demoiselle semblait avoir arrêté son choix sur cette solution. Elle était même prête à me donner son sang …
Ils me menèrent dans une toute autre chambre. Le médecin m'ordonna de m'allonger sur le lit et de me laisser faire, tout simplement. Tendu comme un balais, je m'allongeais sur le dos. Il étala tout son matériel sur un meuble, ce qui me fit tourner de l'oeil. Tout ces outils étaient si effrayant que mon esprit n'avait pas résisté à l'idée de se mettre en veille …
Lorsque je me réveillais, les douleurs que je ressentais s'étaient un peu atténuées. Je me redressais doucement. Aucune trace de sang ou même de l'opération ne restait. Juste quelques points de souture en travers de mon torse. Juste deux ou trois.
Je me levais doucement, en prenant garde à ne pas brusquer mon corps encore un peu endormit. Timidement, je me dirigeais au salon.
Je découvris alors Mila allongée sur son canapé, plongée dans un sommeil profond.
Je m'accroupis devant elle, attendri. Elle était vraiment magnifique … Endormie, son côté sévère et femme forte laissait place à une jeune fille tout à fait mignonne et innocente. J'en oubliais presque qu'elle avait abattu un homme de sang froid il y avait à peine quelques heures.
Comme hypnotisé par toute sa beauté, je laissais mes doigts glisser le long de son beau visage. Je souris doucement et me relevais. Le noir dominait dans la pièce, seulement éclairée par une lampe.
Je m'avançais un peu plus dans la maison et parvins à la cuisine. C'était une grande cuisine équipée en tout point. Les couleurs dominantes n'étaient autres que le rouge et le noir, une alliance très classe et stylée.
J'observais les lieux avec de grands yeux émerveillés. Il en fallait peu pour éveillé ma curiosité .. !
Par je ne sais quelle volonté, je m'empêchais d'ouvrir le frigo, pourtant, mon venter criait famine. Mais déjà que Mila me prêtais des vêtements, m'opérait et m'hébergeait ne serait-ce que pour la nuit, je n'allais pas en plus lui épuiser son stock de nourriture.
C'est l'estomac dans les talons que je retournais au près d'elle. Je m'assis en bout de canapé, continuant à l'observer dormir, perdu dans mes pensés ...

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 19:55

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


Un gargouillement me sortit de mon sommeille. Je me redressais doucement et aperçus Zelo assis au fond du canapé. Quel était ce bruit ? Je parcourais la pièce des yeux quand mon regard s'arretta sur le ventre du garçon. Je relevais la tête :

- Tu as faim ?

Il hocha timidement la tête. Je me levais et partis en direction de la cuisine. Je décidais de lui préparer un plat typique de la région. Je n'avais pas spécialement faim mais je le faisais pour lui, il fallait qu'il soit en forme. Après quelques minutes de préparation, je déposais toutes les assiettes sur la table de la terrasse trônant devant la cuisine. Ce soir, on pouvait admirer les lumières de la ville qui brillaient de milles feux. Une fois tout les plats posés, j'étais contente du résultat. La cuisine était mon passe temps favoris ! En voyant tout le mal que je m'étais donné pour un simple garçon cela me fis sourire. Je vis alors Zelo arriver. Je l'invitais à s’asseoir et partis de l'autre côté de la terrasse voir mes chiens qui étaient déjà couchés. Pendant qu'il mangeait, j'en profitais pour les caresser, leur faire des câlins et des bisous. Ces animaux étaient les seules personnes en qui j'avais confiance. Je ne faisais confiance à personne d'autres, c'est comme ça.

Après plusieurs minutes passé à jouer avec eux, je me relevais et partis en direction de ma chambre avant de dire à Zelo que j'allais me coucher parce que j'étais fatiguée et qu'il avait intérêt à bien dormir cette nuit car il fallait qu'il soit en forme pour demain.

Le lendemain, je me levais, m'habillais et descendis préparer le petit déjeuner. Mon invité n'était pas encore réveillé mais ne tarda pas à venir me rejoindre. La vente d'arme se ferai demain. Je devais donc prévenir Zelo de ce qu'il l'attendais.

C'est demain que tu me rendra ton petit service. Mais pour cela il va falloir te préparer. Après le déjeuner, je te montrerai quelque chose.

Après quelques minutes, je l'incitais à me suivre au sous sol. Là, il y avait ma réserve d'arme. Un coffre fort remplis de toutes sortes d'armes à feu. J'avais également des cibles faites pour m’entraîner. J'ouvris le coffre à l'aide d'un code et tendis un pistolet à Zelo.

Demain, tu devras donner une mallette remplis d'arme à un homme. Zelo, cet homme il tentera de te tuer. Tu devras donc être plus rapide que lui et le tuer avant ou tu perdras la vie. Je vais donc t'apprendre à manipuler une arme comme il se doit.

La séance de tir pouvait commencer ...
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 19:57

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Je n'eus besoin d'attendre que quelques minutes avant qu'elle ne m'entraîne sur la terrasse, accompagnée d'un plat. Elle déposa les assiettes sur la table et m'invita à manger, ce que je fis de bon appétit.
Ce repas était … Succulent ! Depuis mon éveil, je n'avais jamais rien mangé d'aussi délicieux !
Les saveurs se bousculaient sur ma langue habituée aux légumes fades volés sur les marché et aux nouilles instantanée pas cuites.
Je savourais de bonne grâce le repas qu'elle m'offrait. C'était vraiment délicieux ! J'étais tellement absorbé par le goût extra ordinaire de son plat que je ne remarquais son absence que lorsqu'elle revint pour m'annoncer qu'elle partait se coucher.
Selon elle, j'avais plutôt intérêt à bien dormir, car le lendemain serait une journée chargée. J' acquiesçais et lui souhaitait une agréable nuit tout en terminant mon repas de roi.
Lorsque l'assiette fut vide, je me rendis à la cuisine pour nettoyer les couverts utilisés.
Lorsque la tâche fut finie, j'allais à mon tour dans la chambre qu'elle avait la bonté de me prêter. Je m'allongeais confortablement dans le lit trop grand pour moi tout seul et remontait la couverture jusque sur mon nez. C'était si confortable ! Mille fois mieux que mon matelas une place à ressort !
Je m'endormis assez rapidement, bercé par le bien être. Au fond de moi, je savais que tout cela n'allait pas être gratuit. Je me doutais bien que ce ne serait pas éternel non plus, mais je voulais profiter avant que tout ceci ne me soit enlever et que je retourne à ma vie terne d'orphelin sans argent.
Le lendemain matin, les rayons du soleil traversaient déjà les rideaux lorsque j'ouvris les yeux. Les douleurs que je ressentais s'étaient presque estompées, je pouvais à peu près me mouvoir comme je le désirais sans me plier en deux.
Je me levais alors et m'habillais des vêtements qu'elle m'avait prêté la veille et que j'avais préféré retirer pour la nuit, afin rejoindre la salle à manger, où Mila prenait tranquillement son petit déjeuner.

C'est demain que tu me rendra ton petit service. Mais pour cela il va falloir te préparer. Après le déjeuner, je te montrerai quelque chose.

Après ces paroles, je la suivis jusqu'à son sous-sol. Et là, ce fut un véritable choc.
Les murs étaient recouverts d'armes à feu en tout genre. Il n'y avait certes pas toutes les couleurs, mais toutes les tailles, c'était certain !
Elle s'approcha du coffre fort et tapa un code que je ne retins pas, trop occupé à détailler la pièce de mes yeux horrifiés. Tout à coup, elle me tendit un pistolet que je n'osais saisir.

Demain, tu devras donner une mallette remplis d'arme à un homme. Zelo, cet homme il tentera de te tuer. Tu devras donc être plus rapide que lui et le tuer avant ou tu perdras la vie. Je vais donc t'apprendre à manipuler une arme comme il se doit.

Elle s'approcha alors des cibles qui trônait dans un coin de la pièce, ayant posé l'arme entre mes mains.
Je n'osais plus bouger. J'étais tout simplement terrorisé, et ses paroles n'arrangeaient rien !
Le regard rivé sur l'arme que je tenais dans mes mains tremblantes, je me sentis défaillir.

Non …

Je reposais délicatement le pistolet dans sa mallette et me tournais vers la jeune femme, l'air complètement perdu. Certes, je ne savais pas qui j'étais. Mais certainement pas un tueur, ni un trafiquant d'arme !
Je m'inclinais à 90° devant elle.

Je suis désolé, mais je ne peux pas t'aider de cette façon. Merci énormément de m'avoir sauvé hier, mais je suis incapable de tuer quelqu'un. Je suis peut-être un gamin paumé mais je ne suis pas un criminel !

Je sentais mon souffle se hacher sous mes mots. Si un jour je m'étais attendu à ce que l'on m'ordonne de faire quelque chose comme ça … Autant crever lamentablement sous les coups de mes tortionnaires plutôt que de donner la mort.
Sans que je ne puisse rien contrôler, mon cerveau m'imagina le lendemain, à la remise de la commande. L'homme qui dégainait son arme, et moi qui faisais de même, tirant le premier. Mon vis à vis tombais à genoux devant moi, sans vie. Le sang couler de sa plaie, son regard était vitreux, éteint …
Pris de panique, je ne pus faire autrement que me mettre à courir en direction de la sortie. Mais à peine remonter, la douleur oubliée me rattraper et me fis tomber.
Je me tenais le ventre, un genoux au sol, incapable d'avancer. Mon souffle était si court que je me demandais comment j'arrivais encore à respirer. J'allais être forcé à tuer … C'était cela mon destin ? Ecoutez tous, voici l'histoire d'un gosse de seize ans qui ne connaît ni son nom, ni son passé, et qui, sauvé par une nana sexy et dangereuse, va devoir tuer un inconnu !

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 20:03

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


Je le vis partir en courant dans les escaliers. Vu ses blessures, je savais qu'il ne pourrait pas partir très loin. Je soupirais. Tranquillement, je finis de mettre en place les cibles et le rejoignis en haut. Je le trouva allongé au sol, se tenant les côtes. Je m'accroupis à côté de lui et lui caressa les cheveux.

- Mon pauvre Zelo... Je n'ai rien contre le fait que tu n'aimes pas les armes ou que tu ne sois pas un criminel mais ce qui m’insupporte le plus, c'est que tu ne tiens pas parole. Alors tu vas me suivre et retourner tranquillement en bas.

Je lui redressa la tête, plantant mon regard dans le sien et, tout en lui caressant la joue, je lui dis :

- Tu m'a comprise ?

Sans plus tarder, nous redescendîmes en bas. Je lui rendis l'arme et me positionna derrière lui.

- Concentre toi. C'est comme un appareil photo. Tu vises et tu tires.

J'avais mis mes mains sur les siennes et à ces mots je le fis appuyer sur la gâchette. La cible fut atteinte par la balle. Le bruit sourd de la poudre qui prend feu résonna dans toute la salle. Fière de moi, je lui tapais sur l'épaule !

- Mes félicitations ! Tu es officiellement un méchant !

Je m'écarta de lui pour le laisser reprendre ses esprits. Il n'avait pas l'air d'être dans son élément...

- Maintenant, tu vas tirer tout seul. Il faut que tu sois capable de réagir au quart de tour. Et n’oublie pas que t'a vie est en jeu !

Il tira une seconde fois mais loupa sa cible. Je secouai la tête. Décidément, les armes c'est pas son fort. Je commence à croire que le fait de tuer une personne inconnu est vraiment très difficile pour lui même si il sait que ce parfait inconnu n'aura aucune pitié et l’abattra comme un chien.

- Je vois que le fait que tu saches que tu vas tuer quelqu'un d'innocent te perturbe... Mais sais tu que ce parfait innocent, comme tu dois le penser, à déjà tuer de nombreuses personnes ? Donc dis toi que si tu le tue ça serra une sorte de vengeance pour toutes les personnes mortes. Maintenant, tire encore une fois, en imaginant un criminel en face de toi qui à déjà tuer de nombreuses personnes ! Femmes et enfants compris ! Tue-le !



Je le vis alors ce concentrer et appuyer sur la gâchette. Cette fois, il ne loupa pas sa cible.

- Un peu plus vite maintenant ?

Il se concentra de nouveau et retira une fois, ne loupant toujours pas sa cible.
Très bien. Maintenant, tu vas mettre ton arme dans ton poche arrière de ton slim et t’entrainer à la retirer le plus vite possible, viser et le tuer.

Il obéit et réussit l'épreuve avec succès.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 20:20

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Quelques minutes plus tard, j'entendis ses pas légers se diriger vers moi. Sa main vint se perdre dans mes cheveux. C'était le premier contact vraiment humain que j'avais depuis des mois entiers … La seule marque d'affection qu'on l'on avait daigné me porter.

Mon pauvre Zelo... Je n'ai rien contre le fait que tu n'aimes pas les armes ou que tu ne sois pas un criminel mais ce qui m’insupporte le plus, c'est que tu ne tiens pas parole. Alors tu vas me suivre et retourner tranquillement en bas.

Je voulais tenir parole, mais je ne voulais pas tuer un innocent … Même s'il ne l'était pas … Tout sauf ça, je n'étais pas un meurtrier, je ne pouvais pas l'être, c'était hors de question !
Elle redressa mon visage, m'obligeant à lui faire face. Je plantais mon regard humide dans le sien, même si j'éprouvais énormément de mal à le soutenir. J'avais envie de partir, de faire comme si rien ne s'était passé, de retourner me faire tabasser si il le fallait, mais pas ça, pas tuer quelqu'un !
Sa main glissa le long de ma joue, m'arrachant un frisson.

Tu m'a comprise ?

J'hochais faiblement la tête. Après tout, si elle avait tuer l'homme d'hier sans plus de cérémonie, qui dit que je n'étais pas le prochain sur la liste ?
Docilement, je la suivis jusqu'au sous sol où elle me redonna l'arme.
Elle se plaça derrière moi et me positionna comme il le fallait.

Concentre toi. C'est comme un appareil photo. Tu vises et tu tires.

Un appareil photo … Si seulement c'était pour prendre une innocente photo … La photo d'un cadavre baignant dans son sang, oui ! Une photo qui hanterait sans doute mes jours et mes nuits, je finirais fou dans un asile, voilà le prix de la photo !
Ses mains fines se posèrent sur les miennes, comme si elles étaient liées. J'étais à présent un simple pantin entre ses mains. Une simple pression de l'index, un bruit assourdissant, un trou dans la cible.

Mes félicitations ! Tu es officiellement un méchant !

Cette situation me glaçait le sang. Je ne répondais plus de mes actes, je n'étais plus qu'une poupée de chaire contrôlée par je ne sais quelle force.
Alors qu'elle s'écartait de moi, je restais dans la même position, figé par ce qui venait de se produire. J'étais incapable de faire quoi que se soit.

Maintenant, tu vas tirer tout seul. Il faut que tu sois capable de réagir au quart de tour. Et n’oublie pas que t'a vie est en jeu !

Comme envoûté par sa voix, je retentais mon cou, mais la force m'ayant quitté, je ratais ma cible. La balle alla s'écraser dans le mur dans un bruit sourd.

Je vois que le fait que tu saches que tu vas tuer quelqu'un d'innocent te perturbe... Mais sais tu que ce parfait innocent, comme tu dois le penser, à déjà tuer de nombreuses personnes ? Donc dis toi que si tu le tue ça serra une sorte de vengeance pour toutes les personnes mortes. Maintenant, tire encore une fois, en imaginant un criminel en face de toi qui à déjà tuer de nombreuses personnes ! Femmes et enfants compris ! Tue-le !

Je n'étais pas un justifier. La vengeance ? Je n'avais jamais ressenti cette envie, malgré tous les coups que j'avais enduré dans ce quartier où il faut savoir se battre pour se garder en vie. J'avais déjà levé la main sur quelqu'un. Tantôt je gagnais, tantôt je perdais, mais je n'engageais le combat seulement quand ma vie était en danger. Jamais pour autre chose. Or, là, en cet instant, je sentais que ma vie était en danger si je refusais d'obéir à cette psychopathe.
Je me concentrais alors et appuyais sur la gâchette. Dans la cible.

Un peu plus vite maintenant ?

Pourquoi moi ? Qu'est ce que j'avais pu faire pour mériter tout ce qu'il m'arrivait ? Moi qui culpabilisais durant trois jours lorsque je blessais quelqu'un, qu'allais-je devenir si je parvenais à tuer quelqu'un ? Ah, oui, je l'ai déjà dis … Un fou dans un asile.
Je retentais plusieurs fois l'expérience, en espérant après chaque coup de tirer qu'elle me laisse tranquille.

Très bien. Maintenant, tu vas mettre ton arme dans ton poche arrière de ton slim et t'entraîner à la retirer le plus vite possible, viser et le tuer.

Quand est-ce que ce supplice se terminerait enfin ? Je fis tout de même ce qu'elle me demandait, sans louper ma cible. Je recommençais quelques fois avant qu'une idée ne traversa mon esprit.
Je me tournais alors vers elle, affichant un air d'enfant battu et prononçait d'une petite voix.

Noona … Je suis fatigué, mes blessures me font mal … Je peux me reposer, s'il te plaît ?

J'espérais vraiment qu'elle craque. Voyant son hésitation, je mimais une toux, bien que le sang ne giclait plus hors de ma gorge.
Suite à cette comédie, je me tenais le ventre, légèrement courbé, afin de lui montrer mon mal être.
Toujours d'une voix affaiblie, je renouvelais ma tentative ratée.

Noona … S'il te plaît …

Je lui lançais un regard plein de supplication et remontais, espérant secrètement qu'elle ait flanché.
Plus je m'éloignais d'elle et de cette pièce sordide, plus mes yeux s’humidifièrent. Mes larmes attendaient sagement que je leur permette de rouler le long de mes joues.
Je remontais en toute hâte et me dirigeais à la cuisine pour prendre un grand verre d'eau.
Le verre dans les mains, je me laissais glisser le long du meuble de la cuisine jusqu'à ce que mes fesses touchent le carrelage froid.
Sans que je ne m'en rendent compte, un liquide salé s'était mit à dévaler mon visage, partant de mes yeux pour mieux s'écraser contre le sol après avoir pendus quelques instant sous mon menton.
Beaucoup de sentiments se mélangeaient en moi. Je voulais quitter cette endroit et retourner à ma vie presque sans ennuis, mais en même temps, je voulais qu'elle vienne me consoler. Je voulais que sa main recommencer à jouer dans mes cheveux. J'avais besoin de sentir qu'elle prenait soin de moi … Mais je ne voulais pas tuer quelqu'un en échange, je n'étais pas prêt, non, pas encore … Je n'étais qu'un adolescent paumé, je ne pouvais pas tuer quelqu'un, aussi cruel soit-il …
Mon corps était prit de tremblements alors que je sanglotais, serrant fortement le verre encore plein dans mes mains.


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 20:23

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


Je regardais par terre. Mon point faible est d’approuver de la peine envers les gens. Quand j'ai pitier, mon caractère de femme forte redescend et je deviens aussi douce qu'un ange. Mais j'essayais à tout prix de garder mon sang froid et de ne pas succomber. Je déposa l'arme dans la mallette et la rangea dans le coffre. Je remonta alors dans le salon et chercha Zelo du regard quand je le vis assis contre le meuble de la cuisine en train de pleurer à flot. Je luttais pour ne pas tomber sous le charme. Je m'approchais alors de la cuisine et m’appuya doucement contre le mur, la tête en bas. Il devait certainement penser que tuer des gens était ma passion mais ce n'est pas le cas. C'est juste que si l'envie me prend, je peux ôter la vie de n'importe quel inconnu sans aucun remords.

Je regardais une dernière fois Zelo avant de m'accroupir en face de lui. Je posais ma main sur sa jambe, ce qui lui fit relever la tête. Je soupirais

- D'accord, je cède. Tu ne tuera personne pour le moment. Demain tu m'accompagnera juste et tu agiras en cas de problème, c'est tout.  

Je souris et me rapprocha de son visage. J'étais juste à quelques centimètres de sa tête quand je lui caressa la joue.

- Mais, si jamais il y aura un problème et que quelqu'un essaie de me tuer, je compte sur toi pour me défendre et de l'abattre avant. Je souris encore une fois et m'écarte un peu. Si tu m'obéis tu pourras rester ici si tu le souhaite mais il faudra être très sage.

Je lui déposa un léger baiser juste à côté des lèvres avant de me relever brusquement et de décréter :

- Je vais prendre ma douche. Pendant ce temps débrouille toi pour préparer à manger.

Sur ceux, je partis d'un bon pas. Une fois dans ma salle de bain, j'avais un petit sourire en coin. Encore un petit effort et il m'obéira au doigt et à l’œil. Je fis couler un bain pendant que je me déshabillais. J'attachais mes longs cheveux roux à l'aide d'un pince et me glissa dans l'eau chaude. Je ne pouvais m’empêcher de jouer avec l'eau et provoquais pleins d'éclaboussures qui me faisais rire à chaque fois. Après une demi-heure  passée à me détendre dans l'eau, je sortis enfin et enfila une grande robe noire. Je détacha mes cheveux, me remaquilla un peu et sortis de la pièce remplit de buée et retourna à la cuisine.
Code by AMIANTE


Dernière édition par Lee Mila le Mer 7 Aoû - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 20:26

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Alors que je pleurais sans relâche, une main se posa sur mon genoux. Immédiatement, je relevais la tête.

D'accord, je cède. Tu ne tuera personne pour le moment. Demain tu m'accompagnera juste et tu agiras en cas de problème, c'est tout.

Ce contrat là me convenait mieux. Si c'était pour la défendre, je voulais bien intervenir … J'étais soulagé qu'elle ait cédé à ma bouille d'enfant perdu.
Doucement, elle se rapprocha de moi et caressa ma joue. Le contact de sa main contre ma peau était chaud, doux … Cela était si agréable …

Mais, si jamais il y aura un problème et que quelqu'un essaie de me tuer, je compte sur toi pour me défendre et abattre avant. Si tu m'obéis tu pourra rester ici si tu le souhaite mais il faudra être très sage.

J'avais l'impression d'être un chaton abandonné qu'on recueillait … Quoique cette condition me semblait agréable … J'étais très tenté de l'accepter …
Elle s’écarta légèrement en me souriant. Son sourire était si beau, il éclairait son visage de mille feux.
Soudain, ses lèvres se posèrent juste à côté des miennes pour un court instant avant qu'elle ne se relève et m'annonce son départ.

Je vais prendre ma douche. Pendant ce temps débrouille toi pour préparer à manger.

Elle quitta la pièce, me laissant là. J'avais les joues en feu, je sentais mon estomac se nouer tandis que je portais ma main où jadis s'étaient posées ses douces lèvres.
Quelques centimètres sur la droite et elle m'aurait embrassé … Cela éveilla une question en moi … Avais-je déjà embrassé quelqu'un ?
De ce que j'avais pu voir dans les rues de Dong-gu, tous les garçons de mon âge avaient une copine avec laquelle ils passaient leurs temps à échanger des baisers langoureux. Mais moi .. ?
Je soupirais et chassais les larmes de mon visage avant de me relever, rassuré par les mots de mon aînée.
En premier lieu, j'arpentais le frigo, à la recherche de quelque chose de simple comme des nouilles instantanées ou du kimchi à réchauffer. Mais rien de tout cela ne se trouvait dans ce havre de nourriture.
On y trouvait à peu près de tout, des fruits, des légumes, de la viandes, du poisson, des œufs, des laitages … Le frigo, bien que plus grand et gros que moi, était rempli à ras bord ! Je n'en croyais pas mes yeux. Comment une seule personne pouvait avoir assez d'argent pour pouvoir s'acheter autant de choses ?!
Dépité, je refermais la porte du frigo et regardais autour de moi, comme si j'espérais que le lieu puisse m'inspirer.
Tout à coup, mon regard se posa sur une tablette électronique qui reposait bien sagement sur le plan de travail. Prenant garde à ce que sa propriétaire ne revienne pas, je m'en saisis et appuyais un peu partout pour faire fonctionner l'engin.
Lorsque je parvins à mon but premier, je lançais une recherche sur un repas facile à faire.
Je pris alors la première recette qui me fus proposée et la suivais à la lettre.
Un moment plus tard, alors que Mila revenait de la salle de bain, je terminais de dresser la table. Les assiettes étaient pleines,et j'espérais sincèrement que mon plat plairait à mon hôte.
Nous commençâmes à manger silencieusement. A mon goût, la nourriture n'était pas mauvaise, voir même bonne ! Mais il ne me fallait pas grand chose pour apprécier autre chose que des nouilles instantanées …
En vue de ce silence qui devenait pesant, je relevais la tête de mon assiette pour la regarder déguster le plat sans un mot.

Noona ? Merci … Je ferai de mon mieux pour te venir en aide demain !

Je lui souris du mieux que je pouvais avant de me mettre à bailler. Ces deux derniers jours riches en émotions m'avaient épuisés !
Je débarrassais mon assiette et m'inclinais poliment devant mon autre, lui indiquant que je partais me reposer avant de tourner les talons et me diriger vers ma chambre.
Une fois que j'y fus, je m'avachis de tout mon long sur le lit sans prendre la peine de me glisser sous les draps.
Je repensais soudainement à ses caresses, lorsque sa main avait effleurée ma joue et que ses lèvres avaient frôlées les miennes. Immédiatement, le rouge me monta aux joues. Je devais être à peu près de la même couleur que les tomates que j'avais découpé pour le repas …
Alors c'était ça, d'avoir quelqu'un à ses côtés ? C'était … Bien ? Ça me rassurait … Ses gestes me rassuraient. J'avais envie de sentir ses doigts contre ma peau encore et encore. Etais-je devenu fou ? Quel était cette étrange envie de la sentir prêt de moi alors qu'elle m'avait demandé de tuer quelqu'un de sang froid ? Aish, tout n'allait pas très bien dans ma tête, je devais sans doute manquer de sommeil …

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 20:56

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


Le jour J arriva enfin. Ce matin là, je me levais de bonne heure, enfila mon maillot de bains et partit en direction de la piscine pour une petite brasse de bon matin. Je restais plus d'une heure à me détendre dans l'eau fraîche comme la rosée du matin. Je retournais ensuite dans ma chambre et enfila ma tenue : Un slim gris foncé ainsi qu'une brassière noire accompagné par un veste, de la même couleur que mon pantalon, que je laissai entre-ouverte. Je mis ma paire de botte noire qui montait légèrement au dessus du genoux. J'étais prête. Je m'habillais souvent comme ça lors des rendez-vous à risques. Je pouvais courir, sauter, tirer...

Sans plus attendre, je me rendis au sous-sol, prépara la mallette que veux mon client que je tuerai tout de suite ensuite. Je récupérerai l'argent ainsi que la mallette et rentrerai chez moi comme si de rien n'était. Je préparais aussi une deuxième mallette qui contenait cette fois une fusil semi automatique, exprès pour tirer de loin, démontait en plusieurs pièces. Je glissais également mon pistolet préféré à l’intérieure. Il était extrêmement puissant, aucun gilet par-balle ne lui résistait. En dernier lieu, je mis des mitaines en cuir noirs pour éviter de m’abîmer les mains en tirant.

Je remontai au salon et trouva Zelo assis sur le canapé. Il parut surpris en me voyant. Sans doute était-ce cause de ma tenue. Je le regardai de plus près.

- Ça fait plusieurs jours que tu portes les mêmes vêtements. Va donc voir dans le dressing et choisis ce qu'il te plaît. Je te laverai ceux là.


Quelques minutes plus tard, tout était près. Je montais au volant, Zelo à mes côtés. Le portail s'ouvrit et je partis en direction d'une ancienne base militaire abandonnée, là ou devait avoir lieux le rendez-vous. Après une heure de route, nous arrivâmes enfin. Jje stoppais la voiture devant l’entrée de la base. C'est dans cette grande coure que tout ce jouerai. La cours était entourée de hauts murs très épais. Le sol était recouvert de sable et des hangars aux vitres sales étaient positionnés au fond. Mais je ne m'arrêta pas la. Je continuai la route et m’arrêta derrière l'un des murs de la cour. Je descendis et sortit a mallette qui était la pour nous aider. Je montais rapidement le fusil et fis signe à Zelo de me suivre. A l'aide de plusieurs caisses empilées, nous pouvions nous hisser tout en haut du mur d’où nous voyant toute la base.

- Écoute moi bien. Tu vas rester la et si jamais la situation tourne mal tu abats le gars qui tentera de me tuer. Une fois qu'il n'y aura plus de problème, je remonterai ici grâce au camion qui se trouve juste là. Lui dis-je en désignant le poids lourd qui se trouvait juste en dessous de nous.

Sans plus tarder, je pris mon pistolet et le glissa dans ma poche, pris l'autre mallette, sauta sur le camion puis retomba à terre. Je marchais alors jusqu'au milieu de la cour, sur le qui-vive. Une fois arrivée face à l'entrée, je m’arrêta devant un des vieux hangars et attendis. Soudain, le bruit d'une voiture se fit entendre. Un gros 4x4 noir arriva et s'arrêta juste devant moi. Mon client sortis, suivis d'un gros garde du corps. Avait-il sentit la menace qui pesait sur lui pour venir avec un gars aussi baraqué ? Enfin bref, ce n'est pas ce qui m'inquiétai le plus puisse que je savais également très bien me battre et je pense que je pouvais arriver à bout de n'importe quel ennemi.

Le chef s'approcha face à moi et me tendis la main pour que je lui donne la mallette. De la main gauche, je la lui donna mais ma main droite restait là, prête à saisir l'arme dans ma poche arrière.
Une fois que mon client eu vérifier que tout était en ordre, il donna la mallette à son vigile. Il porta alors sa main à l’intérieure de sa veste et me tendis une enveloppe qui contenais l'argent mais de l'autre main, il en sortit une arme, comme prévus. Je réagis alors immédiatement, attrapa mon arme, la brandit face à lui et tira. Sa tête explosa comme un ballon qui plusieurs morceaux de cervelle furent projetés à plusieurs mètres de la cible. Malheureusement, il restait encore le gros qui fut pour le moins surpris. Il n'eut pas le temps de réagir que je l’abattu comme un chien. Je n'avais plus de munition. Je pris l'enveloppe qui contenait l'argent et récupéra la mallette quand soudain la vitre qui se trouva derrière moi explosa ! J'aperçus alors un tireur placé à l'autre bout de la cour. Pas de toute possible, il me visait ! Je me mis alors à courir, longeant la mur du hangar. Les vitres explosaient derrière moi. Je me protégeais le visage à l'aide de mes mains mais je sentis que ma jambe était touchée. Mal grès la douleur, je couru me réfugier derrière un petit muret d’où il ne pouvait pas m'atteindre. Je regardai ma jambe en sang. Cinq gros morceaux de verre étaient plantés dans ma cuisse. J'étais prise au piège. Zelo, dépêche toi de le tuer !
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 21:18

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Malgré la fatigue que je ressentais, je ne pus trouver le sommeil. L'angoisse prenait petit à petit possession de moi. Je n'étais pas dupe, j'avais déjà vu des échanges de ce genre, juste assez pour savoir qu'aucun ne se terminait par une accolade amicale et de beaux sourire.
Lorsque les rayons du soleil percèrent par la fenêtre, je me levais et me rendis au salon. N'y trouvant pas Mila, je décidais de l'attendre sagement dans le canapé. Mes tripes se tordaient sous le stress, mais il fallait que je sois fort.
Soudain, mon hôte arriva. Sa tenue mettait sans aucun doute ses formes en valeur, elle était vraiment magnifique, d'une beauté à couper le souffle … Elle sembla me dévisager un moment avant d'annoncer :

Ça fait plusieurs jours que tu portes les mêmes vêtements. Va donc voir dans le dressing et choisis ce qu'il te plaît. Je te laverai ceux là.

Un sourire étira mon visage. Vraiment ? J'avais le droit à de nouveaux vêtements ? Je ne me fis pas prier deux fois et partais d'un pas léger au dressing. Il était si grand … La pièce, remplie de vêtements, devait bien faire la taille de mon appartement !
Comme un enfant dans une boutique de sucreries, je fouillais dans chaque penderie, dans chaque tiroir, bref, de partout.
J'optais finalement pour un jean slim noir, un t-shirt en cuir de la même couleur, une paire de Doc's Martins et pour combler le tout, un long manteau style « inspecteur » d'un rouge si foncé qu'on aurait pu le confondre avec du noir.
Je passais rapidement à la salle de bain afin de lisser mes cheveux et retournais voir Mila.
C'était déjà l'heure de partir. Je pris donc une grande bouffée d'air et montais sur le siège passager avant que la jeune femme ne démarre en trombe.
Le trajet parut long d'au moins une heure. Je ne savais absolument pas où nous allions.
Finalement, nous arrivâmes à une ancienne base militaire. Le lieu était effrayant, il me donnait des frissons. Je sentais le stress monter en moi. J'espérais vraiment ne pas avoir à me servir d'une quelconque arme et que personne ne soit blessé durant l'affrontement.
Lorsque la belle demoiselle eut finit de monter une arme que je n'avais jamais vu auparavant, elle me fit signe de la suivre. Nous escaladâmes quelques caissettes pour nous retrouver sur le toit d'un des vieux hangars. J'avais l'impression que ce bloc de béton était prêt à s'écrouler sous nos pieds, pire que le vieil immeuble dans lequel j'avais élu domicile. Mais il ne fallait pas que je pense à ça. Je devais me concentrer et écouter attentivement chacune des instructions que me donnerait la rousse.
Elle installa l'engin tout en me donnant ses ordres.

Écoute moi bien. Tu vas rester la et si jamais la situation tourne mal tu abats le gars qui tentera de me tuer. Une fois qu'il n'y aura plus de problème, je remonterai ici grâce au camion qui se trouve juste là.

Elle donne un léger coup de tête en direction d'un camion qui se trouvait juste sous nous. J'acquiesçais pour lui prouver que j'avais tout compris, espérant secrètement ne pas avoir recours au truc que je tenais malgré moi entre mes mains.
Sans plus de cérémonie, elle m'abandonna à mon rôle et descendit du bloc. Je gardais mon œil dans la visière, au cas où.
Quelques minutes passèrent avant qu'un gros 4x4 ne pointent le bout de son pare-choc.
Un homme d'une cinquantaine d'année en sorti, accompagné d'un garde du corps baraqué. Cependant, Mila ne semblait pas intimidée pour un sou. Elle procéda calmement à l'échange sous mes yeux vigilants.
La tentions était à son comble. C'est par miracle que je parvenais à contenir mes tremblements.
Mais tout à coup, alors que tout s'était passé pour le mieux jusqu'à présent, l'homme sortit une arme de la poche de sa veste. Sans plus attendre, le jeune trafiquante sortie son pistolet et lui explosa littéralement le crâne.
J'ouvris grand les yeux tant j'étais surpris. Mais elle ne s'arrêta pas là. Le vigile y passa aussi.
Bien que j'ai assisté à un meurtre deux jours avant, je ne m'y faisais pas. Comment pouvait-on abattre quelqu'un avec si peu de pitié ?
Tout à coup, une vitre explosa. J'en conclus par l'air paniqué de la belle rousse qu'un ennemi était encore en vie. Elle sembla se rendre compte du lieu où il se cachait et se mit à courir. Les nombreux tirs la suivaient à la trace. Les vitres explosaient, elle boitait.
J'étais totalement paniqué, je ne savais plus quoi faire. Terrorisé … Voilà l'état dans lequel je me trouvais. Mais si je ne savais rien, Mila allait y passer, et sans doute mon tour suivrait.
Je pris alors mon courage à deux mains et cherchaient le tireur dans le viseur. Lorsque je l'eus dans mon centre du vue, je pressais la détente en visant son genoux. Par chance, je ne ratais pas ma cible. L'homme s'écroula en hurlant, il se tordait dans tous les sens au sol en tenant son genoux.
Sans plus attendre, je descendis de mon perchoir en emportant l'arme et attrapais la main de la jeune fille afin de la ramener à la voiture. Je fourrais l'arme dans le coffre et m'installais à la place du passager tandis que ma « patronne » faisait démarrer son bolide.
Tandis qu'elle se concentrait sur la route, je restais tétanisé face à ce qui venait de se passer.
La scène tournait en boucle dans mon esprit. Soudain, un détail frappa ma pensé.

Arrête toi, s'il te plaît …

Je renouvelais ma demande plusieurs fois d'affiler afin qu'elle m'écoute.
Lorsque la voiture fut garée sur le bas côté, j'en sortis et ouvrais le coffre. J'avais pu remarquer une trousse de premier secours. Je m'en emparais alors et invitais la demoiselle à s'asseoir sur le bord du coffre avant de m'agenouiller devant elle.
A l'aide un ciseaux, je découpais attentivement son slim autour de la blessure. A l'aide d'une pince, je retirais les morceaux de verre en essayant de lui faire le moins mal possible. Lorsque la tâche fut terminée, je m'emparais d'un coton imbibé de désinfectant et l'appliquais délicatement sur les plaies. J'avais pleinement conscience que tout ceci n'était qu'une petite séance de torture pour mon hôte, mais je n'avais pas le choix. Les blessures risquaient de s'infecter, surtout que les vitres explosées étaient recouvertes d'une épaisse couche de poussière.
Lorsque je jugeais le travail terminé, j'appliquais un bandage autour de sa cuisse.
Je me relevais ensuite, fuyant son regard. Je m'étais montré lâche. Si j'avais réagis plus tôt, elle n'aurait jamais été blessée … Je me sentais incroyablement coupable de son état.

Excuse-moi, Noona … J'ai eus tellement peur, je …

Et me voilà entrain de pleurer comme un enfant. J'étais donc si faible … Mais après tout, c'est peut-être ce que j'étais. Un enfant qui jouait dans la coure des grands.
Je cachais mon visage honteux entre mes mains. Je n'avais aucune envie qu'elle me voit aussi pitoyable que ça …

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 21:21

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


J'entendis une détonation. Je regardais alors mon agresseur. Il était cloué au sol, Zelo l'avait eu. Il n'était pas mort mais tant pis. Soudain je vis mon camarade arriver et m'aider à partir. La blessure me faisait terriblement mal et je devais attendre d'étre à la maison pour pouvoir me la désinfecter comme il faut. Mais mon passager pris les choses en main. Zelo me fit arrêter au bord de la route, me fis assoir sur le rebord du coffre et soigna mes plaies. Il déchira mon slim, retira les morceaux de verres et passa un coton imbibé de désinfectant sur les plaies. Je portais ma main à ma bouche pour ne pas crier. Le contact du liquide me brûlait. Une fois mon supplice terminé, je relevais la tête vers Zelo.

- Excuse-moi, Noona … J'ai eus tellement, je …

Il se remit à pleurer. Je baissai la tête. J'aurai pus mourir. Il aurait dut voir l'ennemi bien avant. C'était une erreur impardonnable. Normalement, Zelo serait déjà mort à cette heure ci. Je l'aurai tué sans pitier juste après l'embuscade. Mais la c'était différent. Je ne pouvais pas le tuer, je n'y arriverai pas. Il n'était peut être pas comme les autres. Je le pris alors dans mes bras et essuya ses larmes. C'était la première fois que j'étais aussi gentille avec quelqu'un. Je en comprenais pas ce qu'il m'arrivais.

- Aller viens, on rentre. Lui dis-je d'une voie faible.

Je me remis au volant et démarra à toute vitesse. Une fois rentré, je sortis et partis sans dire un mot dans ma chambre. Je retirai d'abord mon bandage puis mes vêtements pleins de sable et de poussière avant de prendre une douche. Le sang coulait à flot.
Je me rhabilla en enfila un mini short de sport et un débardeur afin de me sentir à l'aise. Je désinfectais encore une fois. La douleur se faisait ressentir et ça me nouer l'estomac. Je partis m'assoir au pied de mon lit, un nouveau bandage à la main. Seulement la force n'étais plus avec moi. Je me sentais vidée de toutes énergies. Je déposai alors le bandage à côté de moi et fixa mes blessures. Sans m'en rendre compte, une larme commença à couler le long de mon visage. Je l’essuyai immédiatement mais d'auters suivirent. Je me laissai partir en arrière, finissant ma course allongée sur mon lit, les larmes coulant de mes yeux. Je pleurai silencieusement.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 21:37

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Prisonnier de ses bras, je me sentais mieux. J'avais l'impression de ne pas avoir tiré sur quelqu'un pour rien. Lorsqu'elle essuya mes larmes de son index fin et parfaitement manucuré, mon cœur accéléra légèrement son rythme.

Aller viens, on rentre/

Je la laissais reprendre sa place avant de reprendre la mienne. Elle démarra en trombe. Une fois de plus, le trajet se passa dans le silence le plus complet, coupé par les ronronnements du moteur.
Une fois arrivée à la villa, Mila gara la voiture, sortit et disparut dans sa chambre sans même un regard. J'avais soudainement peur qu'elle m'en veuille. La culpabilité m'accablait, je me sentais affreusement mal pour elle.
Je crois que j'avais plus été un poids qu'un allié pour cet échange …
J'entrais à mon tour dans la maison et déposait mon manteau sur le rebord du canapé avant de prendre place sur celui ci.
Je ne savais pas quoi faire. Il valait mieux que je disparaisse sans attendre, le monde ne s'en porterait que mieux … Mais je devais tellement à Mila ! Je ne pouvais pas me permettre de l'abandonner comme ça, c'était hors de question !
Je poussais un long soupire en m'enfonçant dans le cuir beige. Qu'est ce que je pourrais bien faire ? Tout à coup, mon ventre se mit à gronder. L'heure du repas approchait à grand pas, et j'étais là à m'acharner sur mon sort. Et mon hôte ne revenait toujours pas …
Finalement, je décidais de me rendre utile et me rendis à la cuisine. Une fois de plus, je jetais un œil au frigo. Pas mal de choses m'intriguaient, je voulais à tout prix y goûter. Je sortis divers légumes ainsi qu'un paquet de viande et m'attelais à la préparation d'un plat de ma composition.
Avec soin, j'éminçais les légumes que je plongeais ensuite dans une casserole remplie d'eau bouillante -j'avais vu les cuisiniers des petits restaurants de Dong-gu procéder ainsi-.
Je découpais ensuite finement la viande avant de la faire grésiller sur une poêle. Je retournais plusieurs fois le tout tandis que les légumes cuisaient à leurs rythme.
Une fois les végétaux prêt, je les retirais de l'eau avant de les disperser dans deux assiettes. Je les recouvrais alors d'une sauce à l'odeur alléchante nommée « Curry », et déposait les morceaux de viande par dessus.
Je déposais le tout sur un plateau, accompagné de deux verres d'eau et de fruits.
Tout en faisant attention à ne rien renversé, j'allais jusqu'à la chambre de Mila et toquais timidement à la porte. Sans attendre de réponse de sa part, j'entrais et déposais le plateau à ses côtés. C'est alors que je remarquais que des larmes avaient couler le long de ses joues rosies.
Je m'assis à sa droite et la prit délicatement dans mes bras. Comme une évidence, ma main caressa ses beaux cheveux et exerça une légère pression pour précipiter sa tête contre mon torse, tandis que l'autre la serrait contre moi.
La voir ainsi me fit un pincement au cœur. J'avais la terrible impression que tout était de ma faute.
Je ne cessais de caresser sa chevelure rousse, inlassablement. Ses cheveux étaient aussi doux que de la soie.

Pardon d'avoir été si faible … Sans moi tu ne serais pas blessée … Je ferai tout mon possible pour rattraper mon erreur, mais s'il te plaît, ne m'oblige pas à tuer quelqu'un …

Voyant que ses larmes continuaient tout de même de dévaler son visage, je plaçais deux doigts sous son menton afin qu'elle relève la tête. Lorsque ce fut chose faite et que nos regards se croisèrent, je ne pus m'empêcher de détourner les yeux, pris de remords.

Tu sais … Tu es la première personne que je rencontre … Avant je n'ai jamais connu personne … Je ne veux pas te voir pleurer, ça me rend triste .

Un léger rire nerveux franchit la barrière de mes lèvres. Je divaguais totalement. Mais ce que je disais n'était que pure vérité.
J’enfouis timidement mon visage contre ses cheveux soyeux. Je ne savais plus vraiment où me mettre … Je ne savais pas non plus ce qu'elle pensait, et cela me stressait.
Elle sentait bon … Son parfum se dispersait dans mes narines, il m’envoûtait. C'était agréable de tenir quelqu'un dans ses bras et de sentir son odeur comme ça. Je ne me souvenais m'être senti aussi bien depuis mon réveil dans ce terrain de foot.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Ven 2 Aoû - 21:40

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


Je sentais son souffle dans mes cou. J'étais maintenant prisonnière de ses bras, je n'osais pas bouger. Je ne savais pas quoi faire. J'avais maintenant arrêté de pleurer. Je relevais alors doucement la tête et plongea mon regard dans le sien avant de déposer tendrement un baiser sur ses lèvres. Je ne savais pas tellement ce que je faisais. Ce n'étais pas sa faute si je pleurai, je voulais qu'il le sache. Je gardais mes lèvre collées contre les siennes quelques secondes quand j'ouvris brusquement les yeux. Depuis quand suis-je aussi faible ? C'est lamentable. Ce n'est pas mon genre de faire ça. C'est une erreur. Je me sers de Zelo, je ne peux pas sortir avec lui.

Je le repoussais soudainement. Je n'osais pas le regarder dans les yeux alors je détourna le regard.

- Pars. Lui dis-je d'un ton sec.

Je ne redressais la tête seulement quand j'entendis la porte claquer. Qu'est-ce que j'avais fais ? Je repris vivement mon bandage et me l’enroula autour de la plaie. J'étais tellement énervée que je le serrai trop fort et ça me faisais mal. Dehors, le vent commençait à se lever. Je me levais et regarda le ciel par la fenêtre. Il était gris foncé et on pouvait déjà entendre le bruit du tonnerre au loin. Ça se rapprochais. J'adore ce temps. Le bruit des éclaires mis mon cœur en palpitation. Des nuages noir se rapprochaient rapidement et dangereusement comme si le chaos arrivait. Ce temps était vraiment mon préféré. Je sortis dans le salon. La baie vitrée était restée ouverte et le vent qui rentrait dans la maison était vraiment glacial. Pris par un frisson, je fermais vite la fenêtre et retournais dans ma chambre afin d’enfiler un pantalon. Soudain je remarqua le plateau que Zelo m'avait laissé. C'était un plat au curry. Ah, si il croit que j'ai faim il se trompe. Qu'il ne compte pas sur moi pour ramener ce plateau à la cuisine. Je l’appelais :

- Zelo ! Viens ranger le plat, dépêche toi 

N'entendant aucune réponse je m'énervais. Mais qu'est-ce qu'il fout ? Je le cherchais dans toute la maison... Aucune trace de lui. Soudain, je vis le portail ouvert. Il était partis. C'est pas vrai, mais qu'est-ce qu'il lui a pris ? Je retournais dans la maison et attrapais les vêtements que je lui avais prêté. Je sortis en trombe et appela les chiens qui rappliquèrent immédiatement. Je les pris en laisse, et leur fit sentir les vêtements de Zelo en les incitant à le chercher. Immédiatement, ils trouvèrent son odeur et partirent au grand trots sur ses pas.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Mar 6 Aoû - 16:30

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Dix minutes, trente minutes, une heure ? Combien de temps étions-nous rester ainsi, l'un dans les bras de l'autre. Tout allait si bien … Jusqu'à ce qu'elle relève la tête.
Mon regard apaisé croisa le sien avant qu'elle ne plaque soudainement ses lèvres contre les miennes. J'ouvrais grand les yeux, surpris par ce contact, avant de simplement me laisser emporter par la douceur de ses lèvres tièdes.
Tout à coup, elle s'écarta de moi. Je pouvais lire la panique dans ses yeux. Je ne comprenais plus trop ce qu'il m'arrivait. Qu'avait-elle .. ?

- Pars.

Son ton était sévère et sans appelle. Je mis un certain temps à analyser son ordre. C'est pourtant elle qui m'avait embrassé, et voilà qu'elle me demandait de partir. Sa voix ne me laissait pas le choix.
Je me levais alors, complètement bouleversé, et sortis de la pièce en faisant accidentellement claquer la porte.
Je m'appuyais dos à celle-ci, le souffle court. Je portais ma main contre mes lèvres où le goût de son baiser flottait encore.
Je ne comprenais pas … Pourquoi m'avait-elle embrassé si c'était pour me rejeter de la sorte ? Avait-elle honte de moi au point de vouloir me repousser alors que je n'avais rien demandé ? Trop de questions se bousculaient dans ma tête. Tout mon être se trouvait chambouler, je ne savais plus ou donner de la tête.
La tristesse et la colère qui se mêlaient en moi guidèrent mes pas. Tel un automate, je me rendis à ma chambre et retirais les vêtements qu'elle m'avait prêté afin de les troquer contre mes vieux vêtements salis par le sang que je portais habituellement. Tant pis pour l'odeur. Il était inconcevable que je reste plus longtemps ici si c'était pour servir d'objet sans valeur, de jouer que l'on prend et que l'on jette.
Risquer ma vie pour l'aider ne m'enchantais déjà pas beaucoup, mais si en plus elle se jouait de moi, je n'en voyais strictement aucun intérêt.
Pris de rage, je laissais mes vêtements d'emprunts en vrac sur le lit et sortis de sa demeure.
Je me retournais une dernière fois, mais rien qu'à la pensé de la dernière scène qui nous avait uni, des larmes coulèrent sur mes joues.
C'était la première personne à m'avoir porté un temps soit peu d'intérêt et de tendresse, mais aussi la première à m'avoir trahi.
Bien sur que les remords m'accablaient, mais je ne voulais pas rester. J'ouvris alors le portail et le franchit d'un pas décidé.
Le temps s'assombrissait, la pluie n'allait pas tarder à recouvrir la ville.
Je marchais toujours tout droit en essayant de me souvenir du chemin qui menait à Dong-gu. Après un long moment de marche sous la pluie battante, j'arrivais enfin aux limites de mon quartier. J'étais exténué, je ne rêvais que de retrouver mon vieil immeuble et de me rouler en boule sous le drap qui me servait de couverture.
Mais je n'étais pas au bout de mes peines. A peine avais-je franchis les frontières du quartier qu'une bande de racaille vinrent m'aborder.
J'en reconnaissais quelques uns … Ils faisaient partis de la bande de celui que Mila avait tué sous leurs yeux.

- Bah alors gamin, y a plus ta nana pour te protéger ?

J'avais peur. Je me doutais assez bien de ce qui allait suivre. J'essayais alors d'avancer, mais un posa sa main contre mon épaule.
Encore guidé par la rage de m'être fait jeté de la sorte, je repoussais vivement son membre, ce qui ne sembla pas plaire au garçon qui vint abattre son poing contre ma joue. Et voilà, tout recommençait. Je tournais la tête en direction de mon ennemi. Mon regard était totalement vide d'expression. Plus rien ne m'importais vraiment.
Comment une seule déception pouvait-elle m'abattre à ce point ? Peut-être avais-je placé trop d'espoir en cette fille. Absurde.
En voyant mon absence de réaction, l'homme recommença son coup, qu'il accompagna de nombreux autres en riant aux éclats. Qui avait-il de drôle à frapper un innocent ?
Son dernier coup me fit perdre l'équilibre, et je me rétamais lamentablement au sol.

- Alors, on fait moins le malin ? Quand ta meuf est pas là t'es aussi faible qu'un gamin !
- La ferme … C'est pas ma copine …

J'avais du mal à parler, ma bouche s'engourdissait suite au coup reçu.

- Yah, je rêve ou tu me réponds,là ?

Il accompagna ses paroles d'un coup dans mon ventre. J'entendais les rires de ses sbires qui suivaient. Finalement, j'abandonnais toute tentative de résister, je n'en avais pas la force, ni l'envie.Si j'étais né pour finir seul, alors autant mourir, car à la longue, la solitude est un sentiment lassant.
Je laissais une pluie de coups s'abattre sur mon corps pas tout fait rétabli.
Au bout d'un moment, le gangster se baissa et agrippa mes cheveux. Il tira sèchement sur mes mèches blondes pour me faire relever la tête. Je grimaçais sous la douleur sans pour autant chercher à me défendre. Mon adversaire laissa échapper un rire froid de ses lèvres bordée de piercings avant de me frapper au visage.
Combien de temps dura mon supplice ? Je ne savais pas vraiment. J'avais la tête lourde et l'impression d'être dans un semi-sommeil. C'est alors que ma tête heurta durement le sol.
Je n'entendais plus rien si ce n'est que des rumeurs de sons, je ne voyais presque plus rien, les yeux voilés par une vague de flou.
Je pouvais sentir le sang circuler dans ma bouche. Mon arcade saignait également, cela ne faisait aucun doute.
Je regrettais presque d'être parti. Je voulais que Mila viennent me chercher. Je voulais pouvoir me blottir contre elle comme l'enfant que j'étais. Je voulais m'excuser de toute ma faiblesse, autant morale que physique. Mais j'étais incapable de bouger. Je ne savais même pas ce qu'il se passait autour de moi. Étaient-ils partis ? Continuaient-ils de me rouer de coups ? Je ne savais pas, je ne savais plus … Je sentais tout juste le sommeil me gagner petit à petit.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Mar 6 Aoû - 16:46

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


La pluie commençait à tomber et je fus rapidement trempée. J'étais seule ave mes chiens qui continuaient d'avancer, nez au sol. J'avais froid. Mes cheveux était dégoulinant d'eau. J'avais un très mauvais pressentiment. En plus, je n'avais aucune arme. Au bout de plusieurs minutes de marche sous la pluie battante, mes chiens m’amenèrent au quartier de Dong-Gu.

- J'en étais sure... Pensai-je. Cet abruti devait forcément revenir ici.

Un peux plus tard, j'entendis des éclats de rire résonner au fond de la rue. Les chiens tiraient en cette direction et commençaient à grogner. J’accourus et vis Zelo allonger au sol, roué de coups par une bande de vermine ! La rage me pris. Je les interpellais violemment. Ils se retournèrent tous en cœur et commençaient à m'approcher quand ils se stoppèrent à la vue des trois molosses dressés devant moi. D'un geste je les détachaient avant qu'il ne se jettes sur les racailles qui furent pris au piège. Je me dirigea alors vers certainement le nouveau chef de la bande.

- Alors c'est toi qui a pris le relais ? Et bien tu vas finir comme ton prédécesseur, c'est à dire dans un bain de sang !

Il se retrouva seul face à moi. Ses potes avaient déguerpis depuis longtemps. Les chiens se tenaient juste derrière moi, près à agir. Le leader rigola. Je fronçais les sourcilles, qu'est-ce qui peut bien le faire rire ? Soudain il sortit de sa poche un couteau et fonça sur moi. Je n’eus pas le temps de réagir tellement il fut rapide. Il m'attrapa par les cheveux et me poussa au sol. Par réflexe, je lui donna un coup dans le ventre afin de pouvoir me relever. Il se releva lui aussi, le couteau en main, mais pas pour longtemps. J'en profitai pour lui donner un coup de pied dans le bras ce qui fit valser le couteau quelques mètres plus loin. Il semblait paniquer mais repris rapidement le dessus en essayant de m'étrangler. Comprenant ce qu'il se passait, les chiens se jetèrent sur lui. Pendant qu'il essayait de se débattre, je passais derrière lui, pris sa tête entre mes mains et tourna violemment afin de lui casser les vertèbres. Il tomba à terre, la tête retournée à 180°. Il était mort.

Je sentis une douleur à ma gorge. Il ne m'avait pas loupé ! Zelo, quant à lui, était toujours allongé par terre sous la pluie battante. J'allais m’accroupir à côté de lui et essayais de le réveiller. J'avais froids, nous étions seul et ce quartier était très dangereux une fois la nuit tombée. Il était salement amoché, le pauvre. Je le secouais, l'appelais, espérant qu'il reprenne conscience...
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Mar 6 Aoû - 16:47

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Je sentais quelque chose de différent. Un contact plus doux, plus affection, dénué de mauvaises attentions et violence.
Difficilement, j'ouvris les yeux. Le flou se dissipa peu à peu pour laisser place au visage détrempé de Mila.
Sa voix tremblante et innocente me parvint comme une mélodie. Je devais sans doute rêver. Elle ne pouvait pas être là, c'était tout simplement impossible.
Néanmoins, pour m'assurer de sa présence, je glissais ma main tremblante sur sa joue. Ceci me demandait un effort surhumain. Tout mon être souffrait de ce simple mouvement, mais j'étais soulagé.
Même si ma vue brouillée ne me permettais pas d'apercevoir clairement les détails de son visage, je sentais qu'elle était vraiment là, je ne rêvais pas.
Tout doucement à cause de la douleur, je soulevais mon corps qui semblait peser des tonnes pour le laisser retomber contre elle.
Je repris doucement ma respiration avant d'essayer de me relever. Une fois de plus, la douleur me tordait en deux, si bien que j'eus du mal à me remettre sur pieds.
Lorsque je parvins enfin à me tenir sur mes jambes, bien que plié en deux, je tendis ma main à Mila, essayant vainement de sourire.
Une fois que je sentis ses doigts se poser contre les miens, je me mis en tête d'avancer comme je le pouvais. Mon pas était lent, hésitant et boiteux, mais je voulais réussir à parvenir jusque chez moi. C'était à mon tour d'héberger la jeune fille.
Je ne sais combien de fois je manquais de me rétamer sur le sol, mais pour elle, je tentais de tenir. Je n'étais plus très loin de mon immeuble, je le savais …
Lorsque nous fûmes arrivés, je passais sous les épaisses chaînes qui scellaient le lieu et entraînais ma présente invité à l'intérieur du bâtiment délabré. Cela devait sans aucun doute la changer de son petit luxe habituelle …
C'est avec beaucoup de peine que je gravis les marches qui menaient à mon appartement. Mon ventre me faisait horriblement souffrir, et je ne sentais plus mon visage, mais je voulais continuer d'avancer pour mettre Mila en sécurité.
Mon comportement était stupide. J'aurais largement mérité de mourir par leurs coups. Je m'étais permis de loger chez elle pour ensuite repartir sur un simple coup de tête. Bien que la scène de ce baiser ne cessait de me troubler, je n'avais en aucun cas le droit de délaisser la jeune femme de la sorte, surtout après tout ce qu'elle avait fait pour moi.
Je poussais difficilement la porte de mon appartement et y pénétrais presque en hâte pour aller m'écraser sur le canapé.
Mon torse se soulevait au rythme de ma respiration tumultueuse tandis que le sang sur mon visage séchait lentement mais sûrement.
Pour bien faire, il aurait fallu que j'applique au moins de l'eau, mais l’électricité ne passait pas ici. Le soir, je me contentais de la lueur des bougies apposées aux quatre coins de l'habitation.
Mais à ce moment, je me sentais bien incapable de me lever pour les allumer une à une. Le sommeil me gagnait petit à petit, tandis que la douleur battait à chaque endroit de mon corps où les coups avaient frappés.
Finalement, je me laissais totalement aller dans les bras de Morphée. Dans le monde du marchant de sable, je ne ressentais plus la douleur. Tous mes soucis s'envolaient, je n'éprouvais plus le moindre sentiment … mit à part cette nuit là. Mila apparut dans mon rêve. Elle semblait en colère contre moi, elle me détestait d'être parti aussi lâchement sans la prévenir. Elle me haïssait de tout son cœur et prétendait ne plus vouloir me connaître.
C'est donc en sursaut que je m'éveillais, complètement perdu. J'avais mal, mon corps était douloureux, mais moins que les bleus de mon esprit.
Je me levais avec peine et cherchais des yeux la demoiselle qui hantait mon esprit. Je ne la trouvais pas dans le salon.
J'optais alors pour la cuisine où elle n'était pas non plus. Tout compte fait, je la trouvais dans la chambre.
Elle s'était glissé dans mon lit et avait les yeux clos. Elle était magnifique. Je remarquais soudain une écorchure au niveau de son cou. Du sang avait couler, mais pas assez pour causer un véritable traumatisme.
Doucement, je m'agenouillais à ses côtés, la tête au niveau du matelas. Tendrement, j'entrepris de caresser ses beaux cheveux mouillés par la pluie. Ils semblaient avoir séché, mais pas totalement.
La voir dormir si paisiblement me faisait presque oublier le mal dont je souffrais.
Je m'en voulais terriblement. Par ma faute, elle avait été blessée. Elle avait sans doute risquer sa vie dans un combat contre le gang. J'étais si faible, c'était vraiment pitoyable.
Sans la réveiller, je murmurais alors tout un flot de paroles qui me traversaient l'esprit, le souffle régulièrement haché par une plainte de douleur.

Je suis désolé Mila … Je ne voulais pas que tu sois blessée … Pourquoi es-tu venu ? Si je suis parti, c'est pour te laisser tranquille … On a pas passé beaucoup de temps ensemble, mais j'ai bien compris que je n'étais qu'un boulet d'acier que tu trimbalais lourdement. Je ne veux pas t'infliger ma présence qui te fait apparemment du mal, tu comprends ?

Je continuais de caresser ses cheveux, dérivant parfois sur sa joue froide.

Je suis désolé. Une fois de plus tu es blessée par ma faute, ça fait beaucoup en une journée … Rétablis toi vite, tu n'as rien à faire dans ce quartier, tu n'as rien à faire chez moi. C'est vrai, après tout, pourquoi tu t'encombrerais d'un gosse qui ne connaît même pas son nom, ni même d'où il vient .. ? La prochaine fois, si nos chemins se recroisent et que je suis en difficulté, passe ta route, ne te retourne pas pour avoir pitié de moi … Je ne le mérite pas. Rétablis-toi vite, tu es bien mieux chez toi …


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Mar 6 Aoû - 16:56

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


Une faible lueur me fit ouvrir les yeux. Les rayons du soleil traversaient le vieux rideau troué. Je tournais la tête et aperçue Zelo endormis, la tête sur le matelas. Il semblait très tôt. Je pris la décision de visiter un peu plus l'appartement dans lequel le garçon vivait. J'allais de pièce en pièce. Tout était en piteux état. Comment il pouvait vivre ici ? Je retournais dans la chambre où Zelo dormait toujours. Ses blessures semblait mon grave que la dernière fois mais il ne pouvait pas rester comme ça.

Je partis en direction de la porte d'entrée ou j'y trouva mes chiens endormis. Je les réveillaient activement.

- Aller ! On rentre à la maison.

Doucement mais sûrement, nous partîmes d'ici. De dehors, je regardai encore une fois l'immeuble. Il était à moiter détruit. Il devait certainement être remplis d'araignées... Cette pensée me donna un frisson ! J'avais une peur bleu des araignées ! Surtout les poilus !

Quelques minutes plus tard, j'étais rentrée sans encombre chez moi. Je me lavais en vitesse et partis en direction du garage, une pomme à la main. Je montai en voiture et roula en direction de Dong-Gu. Je m’arrêtai juste devant les chaînes qui menait au todis où habitait Zelo. Je montais les escaliers le plus vite possible et fis irruption dans son appartement. Il n'était toujours pas réveiller. Je me rendis dans la chambre et constata qu'il n'avait pas bougé d'un poil. Je le pris par les épaules et le secouais un peu.

- Zelo ? Zelo réveille toi !

Ne voyant qu'aucune réaction n'émanait de lui, je fus un peu plus brutale.

- Zelo, non d'un chien, réveille-toi, merde !

Il ouvrit péniblement les yeux avant de se mettre, comme il put, debout sur ses deux jambes. Je me relevais également.

- Viens, on rentre chez moi, tu ne peux pas vivre dans un logis pareil.

A ces mots, je sentis son hésitation. Je me sentais un peu mal à l'aise. N'importe quel autre homme aurait dit oui. Pourquoi hésitait-il ? Était-ce à cause du baiser ? Hm, bien sur, depuis toujours il vivait ici. C'était sans doute dur de partir d'un coup. Je souris nerveusement avant de tourner les talons vers la sortie.

- Tant pis... Je ne t'en voudrai pas si tu ne viens pas. Je le comprend très bien.

Je commençais à partir quand il m'interpella dans la cage d'escalier. Je me retournais et le vis, le sourir aux lèvres. Il accepta de me suivre.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Mar 6 Aoû - 16:57

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Zelo, non d'un chien, réveille-toi, merde !

J'ouvris avec difficulté les yeux pour me retrouver face à Mila. J'avais dû m'endormir …
Devant l'air pressé de la jeune femme, je me mis faiblement debout. Ce geste pourtant si simple m'était devenu fort délicat.

Viens, on rentre chez moi, tu ne peux pas vivre dans un logis pareil.

Rentrer chez elle … ? Etait-ce possible pour moi ? Je ne voulais pas devenir un poids pour elle. Sa proposition me faisait horriblement hésiter.
D'un côté, j'avais irrésistiblement envie de la suivre, mais de l'autre, je m'étais beaucoup attaché à ma petite vie dans cet immeuble. C'était pour ainsi dire le lieu de toute mon existence, le seul endroit où je pouvais prétendre avoir des souvenirs.
Tout à coup, un faible sourire se dessina sur son visage et elle tourna les talons.

Tant pis... Je ne t'en voudrai pas si tu ne viens pas. Je le comprend très bien.

Alors qu'elle sortait de l'appartement, les battements de mon cœur se mirent à ralentir. J'avais horriblement envie de la suivre et de rester avec elle, mais je ne pouvais pas me résoudre à tout quitter comme ça, en un claquement de doigts.
J'étais partagé entre ces deux sentiments. Aucun ne m'attirait plus que l'autre, mais les deux me paraissaient indispensable.
Finalement, je réussis à prendre une décision. C'est alors le sourire aux lèvres que je me précipitais dans la gage d'escalier et l’interpellais avant qu'elle ne franchisse la dernière porte.

Noona ! Je .. Je viens !

Je m'empressais de descendre les marches pour la rejoindre, malgré le mal que m'octroyait une telle précipitation.
Je la rejoignis rapidement et glissais ma main dans la sienne tout en m'inclinant le plus bas possible en la remerciant une bonne dizaine de fois.
Nous rentrâmes tous deux chez elle à bord de son bolide. Je me demandais bien depuis quand la voiture attendait en bas de chez moi. Ce fut un miracle qu'elle soit encore en bon état et que les gentes n'aient pas été volées !
Je descendis en dernier de la voiture, emboîtant timidement le pas de Mila. Elle rentra dans sa villa d'un pas tranquille, comme si de rien était. Cela me faisait bizarre de me dire que je revenais à sa demande.
Elle s'installa sur le canapé, je fis de même. Je ne savais pas trop où me mettre. J'étais gêné et en même temps soulagé. C'était une drôle de sensation que le mélange de ces deux émotions.
Je me tournais alors vers Mila, ne sachant plus où me mettre. Mais alors que je m'apprêtais à parler, elle me scruta et m'annonça :

Zelo, ne compte pas sur moi pour débarrasser le plateau que tu as laissé dans ma chambre !

Il me fallut quelques secondes avant de comprendre où elle voulait en venir. Lorsque je vis enfin ce qu'elle insinuait, je me levais, un léger sourire aux lèvres, et allait débarrasser le plateau de nourriture laissé à l'abandon dans sa chambre.
Cependant, j'étais légèrement déçu de voir qu'elle n'avait touché à rien. Pour ne rien gaspiller, je rangeais le tout dans le frigo et revint sur le canapé.

Dis, Noona … Je pourrais retourner chez moi de temps en temps ? Enfin j'veux dire … C'est le seul endroit où j'ai des souvenirs, je n'ai pas envie de l'abandonner …

Je devais avoir l'air absurde à dire ça. Mais c'était malheureusement vrai. Je n'avais connu que ce vieil immeuble et la demeure de Mila. Je ne pouvais pas tirer une croix sur l'un ou sur l'autre, c'était impensable.


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Mila

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 26
Localisation : Omniprésente
Emploi/loisirs : Dealeuse & Criminelle

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Mar 6 Aoû - 16:59

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   


- Dis, Noona … Je pourrais retourner chez moi de temps en temps ? Enfin j'veux dire … C'est le seul endroit où j'ai des souvenirs, je n'ai pas envie de l'abandonner …

- Ne compte pas sur moi pour qu'on y aille tout les dimanches mais... Si tu veux, tu pourras y retourner de temps en temps.

Personnellement, je n'aimais pas trop l'idée qu'il retourne de temps en temps là bas mais tant pis. Je portais la main à mon cou, me rappelant de ma cicatrice suite au combat d'hier. Elle avait cicatrisé, tant mieux. Mais Zelo, lui, semblait mal en point.

- Soulève ton t-shirt. Je vais regarder si tes blessures sont graves ou pas et si il est nécessaire d'appeler le médecin.

Il obéit sans broncher. Je constatais que ses blessures n'étaient pas si grave que ça. Il fallait seulement désinfecter, pas la peine d'appeler le docteur. Je l’amena à la salle de bain et le fis assoir sur le rebord de la baignoire. J'imbibai un coton de désinfectant et l'appliquais sur ses plaies.

- Tu as remis tes vieux vêtements ? Reste la, je vais te chercher ceux que tu avais hier.

Je partis en direction de sa chambre et trouvais les habits en vrac sur le lit. Je les pris et revins brusquement dans la salle de bain avant de les jeter sur lui.

- Tu aurais pus plier tes habits ! Lui dis-je d'un ton sec. Prend une douche et viens me rejoindre dans le salon, on va aller quelque part.

Aussitôt, je sortis de la pièce et ferma la porte derrière moi. Je me rendis dans ma chambre et prépara une valise pour environ 1 semaine. Je sortis une autre valise et la prépara pour Zelo. Dès que celle ci fut faite, je les sortis dans le salon et m'allongea sur le canapé en attendant que mon hôte revienne. J'avais réservé un hôtel 5 étoiles pour une semaine. C'était déjà prévus depuis longtemps mais tant pis, Zelo viendrait avec moi. La chambre sera asser grande pour deux personnes. Une fois qu'il fut revenu dans le salon, je lui tendis sa valise, pris la mienne et partis en direction de la voiture, le garçon sur mes pas. J'ouvris le coffre et mis mon bagage dedans avant de me mettre au volant. Une fois qu'il fut installé à mes côtés, je démarrais. Une fois que la route fut bien entamée, je m’exclamais

- Haaa ! Une semaine à l’hôtel sur la plage ! Que demander de mieux ? Dis-je en me tournant vers Zelo

Après plusieurs heures de route, nous arrivâmes enfin à la plage. Je garais la voiture sur le parking de l'hotet et un membre du personnel vint et pris nos bagages. Un autre nous amena à notre chambre. Elle était gigantesque avec un balcon vu sur la mer. Il y avait également au centre de la pièce un grand lit face à un écran plasma. Je sortis mon maillot de bain de ma valise et partis en direction de la salle de bain en lançant à Zelo :

- Je vais me mettre en maillot. On va aller se baigner, ça nous fera du bien après le voyage. On ira ensuite manger au restaurant ! Lui dis-je en souriant.

Un peux plus tard, je sortis de la salle de bain dans mon maillot de bain noir. Nous descendîmes jusqu'à la réception pour qu'il nous donnes des serviettes propres. Nous traversâmes le grand salon puis le restaurant de l’hôtel qui trônait sur une terrasse face à la mer. Un serveur nous guida jusqu'à deux transats à l'ombre d'un parasol.

- Si tu veux boire ou manger quelque choses, Zelo, n'hésite pas à demander au serveurs ! On a open-bar !

Sur ceux, je partis dans l'eau.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woo Jae Lo

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   Mar 6 Aoû - 17:00

Just Follow
Lee Mila & Zelo[Woo JaeLo]

   




Ne compte pas sur moi pour qu'on y aille tout les dimanches mais... Si tu veux, tu pourras y retourner de temps en temps.

« On » ? Alors elle comptait que nous y allions ensemble .. ? Je n'avais pas vraiment vu les choses de cette façon. Je parlais d'aller y dormir quelques soirs de temps à autres, seul.
Je me perdais dans mes pensés, réfléchissant à la façon dont j'allais pouvoir présenter la chose, mais Mila me tira de mes rêveries.

Soulève ton t-shirt. Je vais regarder si tes blessures sont graves ou pas et si il est nécessaire d'appeler le médecin.

C'était presque devenu une habitude. A chaque fois que je franchissais le seuil de cette maison, il fallait que je soulève mon haut pour qu'elle puisse inspecter mon torse meurtri.
Docilement, j'obéis et soulevais mon vieux hauts. Des hématomes étaient apparus sur mon torse à côté de quelques blessures, mais rien ne semblait très grave.
Elle m'emmena alors à la salle de bain et me fit prendre place sur le rebord de la baignoire. Je lui obéissais sans broncher.
Elle imbiba un coton de désinfectant et frotta délicatement mes plaies avec. L'alcool brûlait ma peau. Je grimaçais sous la douleur et mordis ma lèvre inférieur pour ne laisser aucune plainte s'en échapper.

Tu as remis tes vieux vêtements ? Reste la, je vais te chercher ceux que tu avais hier.

Je me retenais de rire, une vrai mère poule ! En même temps, je ne pensais pas revenir … Et je n'étais pas lâche au point de partir en lui volant ses vêtements.
Lorsqu'elle revint, elle me balança les vêtements en pleine figure et me gronda.

Tu aurais pus plier tes habits ! Prend une douche et viens me rejoindre dans le salon, on va aller quelque part.

J'étais en colère au moment de partir, il est vrai que je n'avais pas pris le temps de bien plier les étoffes.
Je lui obéis alors qu'elle partait en claquant la porte. L'eau chaude de la douche me faisait, une fois de plus, un bien fou, bien que mes blessures ne restaient pas indifférentes au liquide qui déferlait sur elles.
Une fois sortis de la douche, je me rhabillais de mes vêtements de la veille et rejoignais mon hôte, curieux du lieu où elle voulait me mener.
A peine fus-je arrivé dans la pièce qu'elle me tendit une grosse valise que je saisis avec étonnement. Elle ne perdit pas de temps et se dirigea à sa voiture. Elle jeta nos valises dans le coffre et s'assit à la place conducteur.
Je m'assis alors à ses côtés et la laissait nous conduire je ne sais où.
Après un long trajet dans le silence le plus total, elle s'exclama joyeusement :

Haaa ! Une semaine à l’hôtel sur la plage ! Que demander de mieux ?

Une semaine .. A la plage ? Je devais rêver, elle me charriait, n'est ce pas ?
Incrédule, je ne répondis rien me contentais de fixer la route. Je crois bien que je m'étais endormis, car lorsque je me réveillais, la voiture s'arrêta.
Je descendis, impressionné devant l'architecture de l'hôtel tandis qu'un employé prenait nos bagages.
Aussitôt, un second membre du personnel nous conduisit à notre chambre. Elle était immense ! La vue sur la plage que nous avions du balcon était tout simplement splendide ! Je n'en croyais pas mes yeux. Comment un décor aussi féerique pouvait-il exister ? C'était incroyable !

Je vais me mettre en maillot. On va aller se baigner, ça nous fera du bien après le voyage. On ira ensuite manger au restaurant !

Sans plus attendre, elle passa la porte qui menait sans doute à la salle de bain. Je fouillais alors dans la valise que Mila m'avait tendu un peu plus tôt et en sortis ce qui me paraissait être un short de bain bleu habillé de deux fines lignes noirs.
Je me cachais dans un coin de la pièce et revêtis rapidement l'habit avant de remettre mon t-shirt.
Lorsqu'elle ressortit de la salle de bain, elle était vêtu d'un simple maillot de bain noir qui laissait apparaître son ventre plat. Je rougis instantanément, peu habitué à voir une si jolie femme dans cette tenue.
Elle m'entraîna à travers tout l'hôtel, jusqu'à ce que nous arrivions sur la plage, elle-même possédée par l'hôtel.

Si tu veux boire ou manger quelque choses, Zelo, n'hésite pas à demander au serveurs ! On a open-bar !

Sans plus attendre, elle se jeta à l'eau. Ne comprenant pas la signification de « open bar », je préférais ne rien faire et m'asseoir sur l'un des transat.
Le soleil chauffait délicatement ma peau. J'observais les personnes autour de moi. Toutes les femmes étaient en bikini tandis que les hommes se baladaient torse nu. J'aurais bien aimé me mettre également à mon aise, mais les marques sur mon corps ne me le permettaient pas.
Je continuais donc d'observer la plage sous tous ses angles. Malgré toutes les belles femmes qui peuplaient le lieu, une seule attirait mon regard. Elle se baignait tranquillement, ses cheveux roux trempés descendant dans son dos. Elle était vraiment magnifique … J'aurais pu rester des heures à la regarder s'amuser.
La chaleur devait sans doute me faire tourner la tête. Je commençais à cuire sous mon t-shirt !
Après un petit moment d'hésitation, je m'aventurais jusqu'à l'eau. Tout d'abord, j'y trempais les pieds. L'eau était si fraîche, c'était vraiment exquis !
Je mouillais ensuite mes avants bras ainsi que ma nuque avant de m'enfoncer un peu plus dans les eaux turquoises. La température aquatique me faisait un bien fou !
Timidement, je me rapprochais de Mila et la regardais nager comme un poisson dans son élément. On aurait presque dit une enfant !
Tout à coup, alors que je m'apprêtais à aller à sa rencontre, un homme vint l'aborder. Il avait des manières de séducteurs qui ne me plaisaient absolument pas. Je n'aimais pas son regard pervers qui louchait mine de rien sur la poitrine de mon amie.
Il parlait de je ne sais trop quoi avec ses airs charmeurs, ce qui eut le don de m'énerver. Cependant, lorsqu'il posa innocemment sa main sur la hanche de la rousse, je ne pus rester spectateur.
Je m'avançais et dégageais violemment la main de l'individu. Qui était-il pour oser souiller le corps de ma bienfaitrice ?
Je lui lançais un regard noir tout en prenant la jeune fille dans mes bras.
Il me toisa quelques secondes avant de me demander qui j'étais.

Ça te regarde ? Laisse la tranquille, c'est tout !

A Dong-gu, jamais je n'aurai osé parlé aussi mal à l'une des racailles qui habitaient les lieux, mais ici, tout était différent. Cet individu ne semblait pas du genre violent, je sentais bien qu'il ne me ferait rien. Il voulait juste essayer de s'attirer les bons sentiments de la demoiselle.
Malgré ma réponse sèche et sévère, il insista, prétendant que si je n'étais pas son copain, je n'avais pas à me mêler de ça.

Nan, sérieusement, retourne jouer avec tes châteaux de sable, gamin. C'est une discussion de grand ici !

Autant le sourire aguicheur qu'il venait de lancer à Mila que sa phrase tout à fait déplacé me mit en rogne.
Comme pour démentir, je plaquais mes lèvres contre celle de la jeune femme que je tenais dans mes bras. Ce n'était un baiser qu'en surface, je ne tentais pas de l'approfondir. Le rouge me monta tout de même aux joues, même si je savais pertinemment qu'aucun sentiments amoureux ne se glissaient entre nous deux. Néanmoins, cela suffit à faire déguerpir le nuisible. Lorsqu'il fut assez loin, je rompis l'échange et baissais immédiatement la tête, essayant soudainement de discerner mes pieds sous l'eau.

D..Désolé, j.. je ne voulais pas qu... qu'il .. enfin …

Et voilà que je ne trouvais plus les mots … De l'extérieur, la scène devait être visible, mais lorsqu'on la vivait, seule une intense honte se faisait ressentir.  

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just Follow {Lee Mila}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just Follow {Lee Mila}
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (F) MILA KUNIS ft. Kamilia M. McMillan • LIBRE
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
» Follow me in Wonderland ~
» FOLLOW ME DEEP SEA BABY~ ft. keelan
» Mila O'Nookey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sejong Town :: Everything is alright ? So let's go ! ~ :: Dong-gu :: Le skate parc-
Sauter vers: